Tous ensemble pour votre santé

Qualité de l'air intérieur

Article
Visuel
Qualité air intérieur (QAI)-vignette
Nous passons plus de 80% de notre temps dans des espaces clos (habitat, travail, établissements recevant du public,…) dans lesquels nous pouvons être exposés à certains polluants susceptibles d’affecter notre santé et notre qualité de vie. Pourtant, nous pouvons adopter des gestes simples qui permettent de réduire ces polluants et diminuer ainsi notre exposition.
Corps de texte
Qualité air intérieur (QAI)-les sources de pollution

1ère source de pollution : l’occupant lui-même du fait de mécanismes naturels (respiration) ou de ses diverses activités ou usages (tabagisme, cuisine, douches, sèche-linge, bricolage, bureautique, produits d’entretien, parfums d’intérieur, encens, insecticides, etc…).

La production et l’accumulation permanente de vapeur d’eau a de multiples conséquences, dont l’altération des supports muraux, le développement possible de moisissures et d’acariens.

La quantité d’eau évaporée dans un logement est très importante : environ 8 à 10 kg/jour

Qualité air intérieur (QAI)-Vapeur d'eau logement

Les autres sources de pollution :  

• Les animaux, les plantes ;
• Les appareils à combustion ;
• Les matériaux de construction, d’ameublement et de décoration ;
• L’air provenant de l’extérieur (radon, transports routier, activités industrielles, …).

Les principaux polluants dans les espaces clos : 

• Bactéries, virus (en particulier en cas de pathologies respiratoires infectieuses)

• Moisissures, champignons liés à l’humidité

• Allergènes d’animaux

Monoxyde de carbone 

• Composés organiques volatils (formaldéhydes, benzène, solvants chlorés…)

Amiante, plomb dans les peintures 

Radon 

Ces polluants peuvent avoir des effets sanitaires divers tels que :

• asthme, allergies respiratoires, irritation du nez et des voies respiratoires ;

• maux de tête, nausées…

• effets cancérigènes, dans certains cas.

Qualité air intérieur (QAI)-les effets de la pollution sur la sa,nté
Qualité air intérieur (QAI)-les bons geste

Vous êtes un particulier, alors dans votre logement : 

  • Le renouvellement de l’air reste la solution la plus simple et la plus efficace
  • Il ne faut pas négliger la réduction « à la source » des polluants.

Vous êtes asthmatique ou allergique : Si vous suspectez une corrélation entre le logement et votre pathologie, un conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) peut vous aider à identifier les polluants présents dans votre logement et améliorer la qualité de l’air intérieur de celui-ci. Il intervient à domicile sur prescription médicale (généraliste, pédiatre, allergologue, pneumologue, …)

Pour en savoir plus www.IntAirAgir.fr 
Comment se faire accompagner en cas de problème d'air intérieur ? 

IntAir’Agir est un dispositif d’accompagnement des autorités publiques locales sanitaires, environnementales et sociales pour la gestion des plaintes et situations imprévues de pollution de l’air à l’intérieur des logements.

Un bon air chez moi

Un outil intitulé  "Un bon air chez moi", organisé autour de 7 thèmes, vous permet de faire cette évaluation.

Répondez à quelques questions et vous obtiendrez un bilan de vos bonnes pratiques et des préconisations adaptées à votre situation, visant à améliorer la qualité de l’air chez vous !

Faites le test : "Un bon air chez moi" 

Dans le domaine de la qualité de l’air intérieur, l’ARS intervient à plusieurs niveaux :

  • Elle contribue à l’information et la prévention pour améliorer la qualité de l’air intérieur des établissements accueillant des populations sensibles et chez la population générale ;
  • En tant qu’acteur du PRSE 3, elle soutient les actions liées à la réduction de l’exposition de la population aux facteurs de risques environnementaux et à la promotion des environnements favorables à la santé ;
  • Elle peut être sollicitée ponctuellement en cas d’expositions susceptibles de présenter un risque pour la santé, dans le cadre privé ou collectif, et ce en lien avec les services chargés d’assurer la police administrative sur le territoire concerné.