Tous ensemble pour votre santé

Qualité de l'air intérieur

Article
Visuel
Air intérieur collectivité
Les polluants présents dans l’air peuvent affecter directement chaque individu au travers de l’air qu’il respire.

C’est pourquoi la qualité de l’air que nous respirons à l’intérieur des bâtiments est une préoccupation de santé publique pour les scientifiques et les experts médicaux, au même titre que la qualité de l’air extérieur.
Corps de texte

Les français passent en moyenne 80 à 90% de leur temps à l’intérieur de bâtiments que ce soit sur le lieu de travail ou au domicile. Ce taux est encore plus élevé chez les populations les plus fragiles telles que les jeunes enfants, les personnes âgées, ou les malades.

Plusieurs études scientifiques ont démontré qu’il existe une spécificité de la pollution de l’air à l’intérieur des logements par rapport à l’air extérieur qui s’exprime notamment par la présence de certaines substances particulières ou par des concentrations plus importantes à l’intérieur. Au cours de ces études, le niveau de pollution observé à l’intérieur des locaux était en moyenne deux à cinq fois plus important qu’à l’extérieur, et pouvait être multiplié par mille lors d’activités de bricolage, peinture ou décapage notamment.

Les sources de pollution présentes à l’intérieur des logements sont multiples : produits de construction et de décoration, d’ameublement, d’entretien, de bricolage, équipements de chauffage et de production d’eau chaude, tabagisme, utilisation de bougies, d’encens, présence de plantes ou d’animaux domestiques (allergènes), air extérieur...

Les polluants présents à l’intérieur des bâtiments sont donc de natures très diverses : monoxyde de carbone, radon, fibres minérales ou artificielles (amiante), composés organiques volatils (formaldéhyde, benzène, solvants chlorés,…), allergènes d’animaux, bactéries (légionelles,…), humidité, moisissures, biocides,…

Les risques pour la santé peuvent être diminués par une maîtrise des sources polluantes et par une ventilation qui garantisse un renouvellement d’air suffisant.

La mallette pédagogique « L’Air Malin » permet de mener un travail éducatif adapté avec des enfants partir de 8 ans sur l’importance de la qualité de l’air intérieur, en adoptant une approche globale et positive de la santé. 

  • A qui s'adresse l'Air Malin ?

Ce support vise à aider les professionnels de l’éducation et de l’animation à la mise en place d’activités d’éducation à la santé autour de l’air intérieur.

L’outil est destiné en priorité aux enfants (à partir de 8 ans) et adolescents avec un usage privilégié en classe ou lors d’activités périscolaires. Il peut être utilisé avec des groupes de publics adultes ciblés (pathologies allergiques par exemple).

L'outil propose également un accès "animateur" dans la page d'accueil (en bas à gauche). Cette page est accessible par le mot de passe « air » et permet aux apprenants d'accéder au guide d'utilisation, de télécharger les fiches d'activités proposées, et d'accéder à tous les documents pédagogiques sous format pdf.

  • Quelles thématiques ?

Avec son aspect ludique, ce coffret pédagogique permet d’aborder l’air en tant que bien précieux à préserver, à travers toutes ses dimensions : la qualité de l’air, la respiration, le souffle, le lien entre habitat et santé.

  • Quels objectifs pédagogiques ?
  1. Acquérir des connaissances concernant la qualité de l’air intérieur,
  2. Repérer les différentes sources de pollution à l’intérieur de notre habitat,
  3. S’interroger sur les comportements ou produits susceptibles de détériorer l’air intérieur,
  4. Identifier les gestes de prévention pour améliorer la qualité de l’air intérieur,
  5. Être acteurs de sa santé en lien avec l’air intérieur qui nous entoure.
  • Comment se procurer la Mallette « l’Air Malin » ?

Pour acquérir une mallette « l’Air Malin »,

Téléchargez le bon de commande :

Pour louer une mallette « l’Air Malin »;

La mallette L’air Malin est disponible en prêt dans les points relais en éducation pour la santé et dans certains centres ressources.

Retrouvez la liste complète sur www.siles-doc.fr

Dans le domaine de la qualité de l’air intérieur, l’ARS intervient à plusieurs niveaux :

  • Elle contribue à l’information et à la sensibilisation du public, des élus, et des professionnels sur les  risques sanitaires et sur les facteurs susceptibles d'affecter la qualité de l'air intérieur.

  • Elle est amenée à réaliser des enquêtes dans les bâtiments (habitations, établissements recevant du  public) sur divers problèmes liés à la qualité de l’air intérieur, notamment les intoxications au monoxyde de carbonne, les cas de légionellose, les problèmes liés à l’humidité...

  • Elle informe les établissements sanitaires et médico-sociaux de leurs obligations réglementaires vis à vis  de l'amiante (diagnostic, travaux, …).

  • Elle participe au contrôle du respect de la loi anti-tabac au sein des établissements recevant du public.