Tous ensemble pour votre santé

Grand âge

Article
Visuel
Personnes âgées
L’ARS, dans sa mission d’organisation d’une prise en charge sanitaire et médico-sociale favorisant l’autonomie des personnes en situation particulière de fragilité, a inscrit le maintien à domicile des personnes âgées parmi ses priorités.
Corps de texte

Le portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches vous informera sur les thématiques suivantes :

  • Vivre à domicile
  • Vivre ailleurs temporairement
  • Choisir un hébergement
  • Bénéficier d'aides
  • Exercer ses droits
  • Aider un proche
  • A qui s'adresser ?
Portail "Pour les personnes âgées"

 

L'aide aux aidants consiste à améliorer l’information des aidants, de développer une palette d’offres complètes pour les aidants (dispositifs de soutien, solutions de répit), de mieux repérer les aidants et prévenir leur épuisement.

Site "La journée des aidants"

A ce titre, les plateformes d’accompagnement et de répit sont un dispositif spécifiquement dédié aux proches aidants d’une personne âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, d’une personne atteinte d’une autre maladie neurodégénérative, d’une personne en perte d’autonomie.

Plus d'information sur les plateforme d'accompagnement et de répit

Les actions impulsées par l’Agence régionale de santé s’inscrivent dans le cadre de la priorité d’action n°6 du plan stratégique régional de santé intitulée  « favoriser l’autonomie des personnes âgées et permettre leur maintien à domicile ».  

L’Agence régionale de santé apporte son soutien à des sessions de formation destinées aux aidants des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés.

Objectifs des actions de formation destinées aux aidants

Les sessions de formation proposées aux aidants bénéficiant d’un soutien financier de l’ARS permettent :

  • d’informer et de sensibiliser les aidants familiaux à la compréhension de la maladie et de ses troubles, de ses retentissements dans la vie quotidienne,
  • de permettre à l’aidant de prévenir, d’anticiper et de mobiliser les ressources internes et externes afin de construire un projet de vie avec le malade tout en se préservant.

Mise en œuvre des sessions de formation

Les sessions, d’une durée de 14 heures, sont mises en œuvre par des opérateurs sanitaires et médico-sociaux intervenant sur le champ de la gérontologie, suite à un dépôt de dossiers dans le cadre d’un appel à candidature lancé par l’Agence régionale de santé.

L’Agence régionale de santé participe au financement des sessions.