Tous ensemble pour votre santé

Berce du Caucase

Article
Visuel
La Berce du Caucase
La Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) est une espèce d'origine ornementale qui a été plantée pour ses vertus esthétiques et mellifères.
Elle contient des substances toxiques dans sa sève (la furanocumarine) qui provoquent des irritations et des brûlures sur la peau après une exposition prolongée au soleil.
Corps de texte

Comment reconnaître la Berce du Caucase ? 

La Berce du Caucase est la plus grande herbacée d’Europe pouvant atteindre près de 3,5 m de haut. 
Ses fleurs sont blanches disposées en ombelles de l’ordre de 50 cm de diamètre. Ses feuilles sont profondément découpées pouvant mesurer entre 50 cm et 1 m de diamètre. Ses tiges sont épaisses (+ de 10 cm d’épaisseur), creuses et souvent parsemées de rouge.

La Berce du Caucase préfère les sols frais à humides. Elle se disperse dans l'environnement et envahit les bords de route, les berges de rivière, les lisières forestières et les prairies gérées de manière extensive depuis une vingtaine d'année. Elle y forme des populations très denses qui prennent le pas sur la flore indigène.

La floraison se situe entre juin et juillet. 
 

Nos conseils de prévention

  • Ne pas toucher tiges et feuilles sans s'être muni de gants.
  • Enlevez rapidement (et en vous protégeant) la plante, surtout si elle se trouve à proximité d'une aire de jeux pour enfants. Ces derniers risquent en effet d'utiliser ses longues tiges creuses comme sarbacane ou pour construire des cabanes.
  • Évitez le contact avec la sève en soyez attentifs aux projections de gouttelettes qui peuvent imprégner les vêtements.
  • Bien laver ces derniers, tout comme les outils qui ont servi à couper et arracher les plantes.
  • Que faire en cas de contact avec la sève de la Berce du Caucase ? 
    Lavez soigneusement la peau à l’eau froide. Évitez toute exposition au soleil pendant plusieurs jours. Surveillez l’apparition de réaction.
  • en cas de contact important (si la peau devient rouge ou gonflée) consulter un médecin
  • si un enfant est atteint, consulter sans tarder un médecin ou le centre anti-poison pour tout conseil approprié.