Plante invasive allergisante : la lutte contre l'ambroisie

Article
Amboisie

La présence de l’ambroisie à feuilles d’armoise et de l’ambroisie trifide a été constatée en Grand Est et dans ses régions limitrophes. Cette plante constitue un problème de santé publique en raison de son pollen fortement allergisant et de son caractère d’espèce envahissante.
Des arrêtés préfectoraux ont été pris en 2018 dans tous les départements de notre région pour limiter son expansion.

Le pollen de cette plante invasive peut provoquer de graves allergies. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d'air pour que des symptômes apparaissent chez les personnes allergiques : rhinite allergique, conjonctivite, trachéite, toux, urticaire, asthme, eczéma...

Compte tenu de son impact sanitaire, limiter l’expansion de cette plante constitue un enjeu de santé publique. Afin que des mesures de prévention et de lutte soient organisées à ce sujet, des arrêtés préfectoraux ont été pris dans tous les départements de la région Grand Est en 2018 (cf liste ci dessous, en bas de page).

Quel est le rôle des collectivités territoriales dans cette lutte ?

L’article R. 1338-8 du code de la santé publique dispose que les collectivités territoriales concernées par la présence d’ambroisie, en particulier les maires et les président(e)s d’établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), peuvent désigner un ou plusieurs référents territoriaux dont le rôle est de :

  • repérer la présence d’ambroisie sur le territoire ;
  • participer à la surveillance pour prévenir l’apparition de la plante ;
  • informer les personnes concernées par la présence d’ambroisie sur leur propriété des mesures à mettre en œuvre pour prévenir l’apparition de ces espèces ou pour lutter contre leur prolifération;
  • participer à la mise en œuvre des mesures de lutte.

A savoir

Les collectivités territoriales transmettent à l’ARS Grand Est (via la messagerie ars-grandest-contact@ars.sante.fr) les coordonnées de leurs référents territoriaux Ambroisie afin que ceux-ci participent au réseau régional animé par Fredon Grand Est et bénéficient de son accompagnement (formations,...).

Quelles sont les aides mises à disposition par l'ARS en Grand Est ?

  • Un plan d’action régional depuis 2017

L'objectif du plan d'actions régional est de prévenir les allergies liées à la prolifération des ambroisies en Grand Est. La Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON) Grand Est est chargée par l'ARS de l’animer et le coordonner  :
> La surveillance : créer un réseau de surveillance et coordonner la gestion des signalements
> La prévention : prévenir et sensibiliser le grand public et les professionnels
> La lutte : organiser la lutte contre les ambroisies (extension à la Berce du Caucase et autres espèces nuisibles à la santé)

Ce plan d’actions, présenté lors d’un webinaire le 31 mai 2021, continue de s’appuyer sur les acteurs concernés des collectivités, des gestionnaires d’espaces et de linéaires, ainsi que du monde agricole. 

  • Des formations et un accompagnement du réseau des référents Ambroisie

L’ARS a mandaté la FREDON Grand Est  pour former et accompagner le réseau des référents ambroisie, qui constitue un enjeu majeur pour agir de manière préventive et limiter les risques de prolifération de l’ambroisie.

Retrouvez sur leur site les informations concernant les formations Environnement

> Le dépliant FREDON GRAND EST : PARTENAIRE TECHNIQUE DES COLLECTIVITÉS