Tous ensemble pour votre santé

Eau de pluie (usage domestique)

Article
Visuel
Toiture eau de pluie
Crédit : Fotolia
L’eau de pluie est une eau non potable, car contaminée microbiologiquement (principalement lors du ruissellement de l’eau sur le toit et dans la cuve de stockage) et chimiquement (pesticides dans la pluie, métaux par ruissellement sur le toit, etc). Consultez la règlementation, les risques sanitaires liées à son utilisation, les obligations du propriétaire.
Corps de texte

Par « eau de pluie », on entend l’eau collectée en aval de toiture. Après ruissellement sur le toit et stockage en cuve, un développement bactérien est possible. Il s’agit donc d’une eau non potable, car contaminée microbiologiquement (principalement à l’occasion du passage sur le toit) et chimiquement (pesticides dans la pluie, métaux ou amiante présents dans le toit, etc), qui ne respecte pas les limites de qualité fixées par le code de la santé publique pour les eaux destinées à la consommation humaine.

En raison de ces caractéristiques, les usages autorisés de l’eau de pluie sont définis réglementairement et toute connexion entre le réseau d’eau de pluie et le réseau d’eau potable est interdite.

En savoir plus :

  • La règlementation
  • Les risques sanitaires liés à l'utilisation de l'eau de pluie à l'intérieur des habitations
  • Les obligations du propriétaire
Eau de pluie usage domestique (Ministère de la santé)