Baignade en piscine

Article
Visuel
Piscine
Les piscines sont soumises à un contrôle sanitaire réalisé par l'ARS via ses délégations territoriales, pour le compte du préfet de département.
Corps de texte

Aucune étude concernant la survie du SARS-CoV-2 dans l’eau de piscine n’est disponible à l’heure actuelle. Pour autant, l’eau des piscines ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement des virus.

L'eau des piscines publiques est filtrée, désinfectée et désinfectante. Les traitements de l’eau, lorsqu’ils sont bien maîtrisés, permettent de répondre aux normes physiques, chimiques et microbiologiques fixées par la réglementation sanitaire et sont capables d’éliminer les micro-organismes - dont les virus - sans irriter la peau, les yeux et les muqueuses. 

Cependant, afin de limiter le risque de transmission du virus entre baigneurs, ces mesures de désinfection doivent impérativement s’accompagner de règles strictes en matière d’hygiène, de comportement et distanciation physique ainsi que d’une limitation de la capacité d'accueil des établissements.

Les exploitants de piscine sont donc amenés à adapter les règles de fonctionnement des établissement (modalités d’accès, d’utilisation des vestiaires et des bassins…).

N’hésitez pas à vous informer directement auprès de l’établissement que vous souhaitez fréquenter ! 

Derniers résultats d'analyse des eaux de piscine recevant du public :

Vous allez être redirigé vers le site "Eaux de Piscines"

 

Sont concernées par le contrôle sanitaire, toutes les piscines non réservées à l’usage personnel d’une famille, c’est-à-dire toutes les piscines recevant du public (sauf établissement de santé) :

  • piscines municipales,
  • centres nautiques,
  • résidences privées,
  • hôtels,
  • campings,
  • etc,...

Les contrôles portent notamment sur la qualité de l’eau des bassins, l’hygiène générale des installations, l’efficacité du traitement de l’eau, son objectif principal étant de s’assurer de l’absence de risque sanitaire pour les usagers des piscines.

En cas de non-conformité observée de la qualité de l’eau, des actions correctives sont mises en œuvre, à la demande de l’ARS, par les responsables de piscines. L’ARS vérifie ensuite l’efficacité des actions mises en œuvre vis-à-vis de la qualité de l’eau de la piscine.