Tous ensemble pour votre santé

Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Article
Visuel
Affiche AVC
L'AVC, encore appelé "attaque" ou "congestion cérébrale" est une urgence vitale. Un réflexe : appeler le 15 car chaque minute compte
Corps de texte

L'AVC survient lorsque la circulation sanguine dans ou vers le cerveau est interrompue, soit par un vaisseau sanguin bouché (infarctus cérébral), soit par une déchirure d’un vaisseau sanguin provoquant une hémorragie (hématome cérébral).

En conséquence, les cellules du cerveau ne reçoivent plus l’oxygène dont elles ont besoin pour fonctionner normalement. Certaines sont endommagées, d’autres meurent.

L’hypertension artérielle est le principal facteur de risque, mais parfois il n’est pas possible de savoir ce qui a causé l’AVC.

Tout le monde peut être touché, quel que soit son sexe, avec un risque plus important toutefois lorsque l'on avance en âge. 

Les signes qui doivent alerter sont :

  • une faiblesse musculaire soudaine,
  • une paralysie du bras ou du visage,
  • des difficultés à parler, qui peuvent être accompagnés de troubles de l’équilibre, de la vision ou de maux de tête.

Si l’un de ces signes est constaté, et même s’il disparaît après quelques minutes, c’est peut-être un AVC, il faut composer vite le « 15 ».

Affiche AVC

 

Suite à un AVC, le patient peut garder des séquelles importantes pouvant aller jusqu’à une perte d’autonomie. Il s’agit de difficultés en matière de communication pour parler (aphasie), écrire ou lire. Sur le plan de la mobilité, les séquelles les plus fréquentes sont des difficultés à marcher, à utiliser le bras ou la main allant parfois jusqu’à l’hémiplégie. Le patient peut, par ailleurs, garder des difficultés de l’attention, de concentration ou de mémoire.