Tous ensemble pour votre santé

Lutte contre les déserts médicaux

Article
Initié en 2012, la 1ère phase du Pacte territoire santé (2012-2015) a fait l’objet d’un premier bilan positif. Le Pacte territoire santé 2 assure la continuité des actions engagées et propose également de nouvelles initiatives.
Corps de texte

Le Pacte territoire santé 2 est destiné à répondre à une priorité : l’accès de tous les Français à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire national.

Il est bâti autour de 2 axes majeurs :

AXE I - Pérenniser et amplifier les actions menées depuis le pacte territoire santé 1

Engagement 1 : développer les stages des futurs médecins en cabinet de ville

Jusqu’alors réservé aux étudiants en médecine générale, les stages en ville seront ouverts aux étudiants d’autres spécialités comme l’ophtalmologie ou la pédiatrie.

Engagement 2 : faciliter l’installation des jeunes médecins dans les territoires fragiles

Renforcer les aides à l’installation des jeunes médecins dans les  territoires fragiles (objectif de 1 000 généralistes ou autres spécialités installés d’ici 2017, grâce à des garanties de revenus ouvertes aux généralistes depuis 2012, mais désormais aux spécialistes également)

Engagement 3 : favoriser le travail en équipe, notamment dans les territoires ruraux et périurbains

Le soutien financier apporté au travail en équipe (1 000 maisons de santé en fonctionnement d’ici 2017) et la création ou rénovation de maisons ou centres de santé dans les quartiers prioritaires de la ville, grâce à un partenariat avec la caisse des dépôts et de consignations

Engagement 4 : assurer l’accès aux soins urgents en - de 30 minutes

L’augmentation du  nombre de médecins correspondants du SAMU (700 d’ici 2017) pour garantir l’accès aux soins urgents en moins de 30 minutes partout sur le territoire.

AXE II - Innover pour s’adapter aux besoins des professionnels et des territoires

Engagement 5 : augmenter de manière ciblée le numerus clausus régional pour l’accès aux études de médecine

Hausse de 6.4 %, de manière ciblée, du numerus clausus dans 10 régions manquant de médecins

Engagement 6 : augmenter le nombre de médecins libéraux enseignants

Doublement du nombre de médecins généralistes "chefs de clinique" d’ici 2017 et une revalorisation de la rémunération versée aux maîtres de stage

Engagement 7 : soutenir la recherche en soins primaires

Engagement 8 : mieux accompagner les professionnels de santé dans leur quotidien

L’ouverture d’un portail d’accompagnement des professionnels de santé (www.paps.sante.fr), pour les aider de leur installation à leur exercice quotidien, avec une déclinaison dans chaque région

Consulter le portail d'accompagnement des professionnels de santé : http://www.paps.sante.fr/Accueil.520.0.html

Engagement 9 : favoriser l’accès à la télémédecine pour les patients chroniques et pour les soins urgents

Un investissement de plus de 40 millions d’euros pour développer la télémédecine en ville, en particulier pour les patients chroniques et les soins urgents

Engagement 10 : soutenir une organisation des soins de ville adaptée à chaque territoire et à chaque patient

Un accompagnement  financier spécifique des cabinets médicaux pour accueillir des patients sans rendez-vous, pour éviter le recours aux services d’urgence lorsque ce n’est pas nécessaire.

 

Pour aider les professionnels de santé à exercer de manière coordonnée dans les zones fragiles en offre de soins, le référent installation de l'ARS et la plate-forme d'appui aux professionnels de santé les informent sur les démarches et les aides financières.

Thématiques Territoire
  • Caractéristiques de l'exercice coordonné
  • Monter une maison de santé pluriprofessionnelle
  • Monter un centre de santé
  • Les rémunérations pluriprofessionnelles
  • Partage d'informations en centres et maisons de santé
  • Cartographie de l'offre régionale
Alsace
Champagne-Ardenne
Lorraine

Aller plus loin

Liens utiles