Tous ensemble pour votre santé

Eaux de loisir

Article
Visuel
Contrôle eau baignade
L'Agence régionale de santé a pour missions d'assurer le contrôle des eaux de loisirs.
Corps de texte

Le contrôle sanitaire des eaux de baignade est mis en œuvre par l'ARS et demeure une préoccupation constante du ministère chargé de la santé qui élabore la réglementation dans ce domaine sur la base de directives européennes.

Exploitant de site : à quoi êtes vous tenu ?

Toute personne qui aménage une baignade est tenue de déposer à la mairie un dossier justificatif d'ouverture.

Le maire transmet ensuite ce dossier au préfet et à l'ARS pour permettre l’organisation du contrôle. Les baignades « aménagées » au sens du code de la santé publique (article D.1332-39 à D.1332-42) sont constituées des sites qui comprennent des aménagements incitant à la baignade (panneau d’information, zones de stationnement, apports de sable…).

Ces sites doivent ainsi délimiter une zone protégée des contaminations, où sont présents au minimum deux installations sanitaires, et comporter un affichage d'information concernant la sécurité du site ainsi que les résultats d’analyses du contrôle sanitaire.

Qualité des eaux de baignade

 

Les piscines sont soumises à un contrôle sanitaire réalisé par l'ARS via ses délégations territoriales, pour le compte du préfet de département

Quelle qualité des eaux de piscine ?

Derniers résultats d'analyse des eaux de piscine recevant du public :

Vous allez être redirigé vers le site "Eaux de Piscines"  

Quels établissements sont concernés ?

Sont concernées par le contrôle sanitaire, toutes les piscines non réservées à l’usage personnel d’une famille, c’est-à-dire toutes les piscines recevant du public (sauf établissement de santé) :

  • piscines municipales,
  • centres nautiques,
  • résidences privées,
  • hôtels,
  • campings,
  • etc,...

Quel contrôle ?

Les contrôles portent notamment sur la qualité de l’eau des bassins, l’hygiène générale des installations, l’efficacité du traitement de l’eau, son objectif principal étant de s’assurer de l’absence de risque sanitaire pour les usagers des piscines.

Que se passe-t-il en cas de non conformité ?

En cas de non-conformité observée de la qualité de l’eau, des actions correctives sont mises en œuvre, à la demande de l’ARS, par les responsables de piscines. L’ARS vérifie ensuite l’efficacité des actions mises en œuvre vis-à-vis de la qualité de l’eau de la piscine.