Virginie Cayré, directrice générale de l’ARS Grand Est : « Faire en sorte que l’épidémie ne nous rattrape pas et prendre en compte les autres priorités de santé »

Actualité
Date de publication
Visuel
Virginie Cayré interview
Virginie Cayré a pris ses fonctions de Directrice générale de l’ARS le 3 septembre. Comment évolue la crise sanitaire en Grand Est ? Quelles priorités pour les mois à venir ? Quelle prise en compte des spécificités des territoires ? Entretien.
Corps de texte

Pour Virginie Cayré, Directrice générale de l’ARS Grand Est, l’enjeu est de concilier la gestion de l’épidémie de Covid-19 afin d’en limiter la progression  et l’impact, et la mise en œuvre d’actions prioritaires au regard des besoins du système de santé régional.

 

Face à l'évolution de l’épidémie Covid-19, quelles sont les actions déployées par l’ARS ?

Virginie Cayré : Le virus circule activement dans notre région comme partout en France. Nous sommes dans une démarche d’anticipation des conséquences de cette évolution, notamment sur le système de santé. Nous avons décidé de dédier des moyens accrus à la surveillance de l’épidémie, avec une publication quotidienne des principaux indicateurs liés au virus – taux d’incidence, taux de positivité des tests, nombre d’admissions en réanimation… 

Parallèlement aux actions de sensibilisation au respect des gestes barrières, nous déployons activement le triptyque « tester, tracer, isoler » destiné à casser les chaînes de contamination. Nous avons aujourd’hui un enjeu très fort sur le respect de l’isolement des personnes testées positives au Covid - majoritairement des jeunes de 20 à 30 ans -  car c’est le moyen de protéger les personnes de santé fragile, les personnes âgées …

Nos actions sont le fruit de partenariats renforcés, en particulier avec les services de l’Etat – en milieu scolaire et étudiant dans le contexte actuel de la rentrée. Nous continuons à travailler intensément avec les partenaires habituels de l’Agence - professionnels de santé de ville, établissements de santé publics et privés, établissements et services médico-sociaux - afin d’être en mesure de faire face à une aggravation de la situation épidémique, au travers de plans d’actions opérationnels, adaptés aux différentes hypothèses de l’évolution de la crise sanitaire.

 

Parallèlement à la gestion de l’épidémie, quelles sont les priorités de l'Agence pour les mois à venir ?

Virginie Cayré : Nous allons concentrer nos efforts sur  les priorités identifiées au regard des besoins de notre système de santé régional. Plusieurs chantiers feront ainsi l’objet d’une attention particulière.

La mise en œuvre des mesures prévues par le Ségur de la santé mobilisera particulièrement l’ARS, en lien avec ses partenaires, avec par exemple la mise en œuvre des mesures salariales en faveur des médecins et infirmiers des établissements de santé, la reprise de la dette hospitalière qui concernera une grande partie des établissements de santé du Grand Est etc.

La poursuite et la finalisation des travaux liés à la mise en place des Communautés territoriales professionnelles de santé (CPTS), en lien avec l’Assurance Maladie, devrait permettre d’atteindre  l’objectif de 12 CPTS en Grand Est fin 2020. L’enjeu est important au regard des bénéfices attendus d’une coopération territoriale entre les acteurs libéraux pour l’amélioration du parcours des patients.

Le déploiement de plateformes de réponse aux besoins des personnes dans le secteur médico-social figure également parmi nos priorités, pour mieux prendre en compte les besoins des personnes dans leur globalité, à l’image de dispositif 360 Covid déployé au cours des derniers mois pour les personnes en situation de handicap.

 

Comment se concrétise la prise en compte des spécificités territoriales ? 

Virginie Cayré : D’une manière générale et sur la durée, nous allons poursuivre et amplifier notre démarche « Aller vers », qui consiste en une présence accrue et régulière de la Direction générale de l’ARS aux côtés des Délégués territoriaux dans les territoires. Celle-ci prend la forme de rencontres et échanges avec les Préfets, les élus et les professionnels de santé. Je souhaite que les démarches partenariales soient très largement privilégiées,

Dans l’immédiat et compte tenu de l’actualité, la différenciation des actions menées au regard des spécificités territoriales se concrétise au travers des mesures prises dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19 et de leurs modalités de mise en œuvre,  chaque fois adaptées au contexte local. En témoignent les campagnes de dépistage en milieu rural, urbain, universitaire etc., organisées en coopération et concertation avec les acteurs locaux – Préfectures, Rectorat, collectivités territoriales, professionnels de santé.

La situation en Grand Est

 

Sur la période du 20 au 26 septembre 2020 et pour la région Grand Est :

  • Taux d’incidence : 39 pour 100 000 habitants ;
  • Taux d’incidence 65 ans et plus : 21,7 pour 100 000 habitants ;
  • Taux de positivité : 3 %.
  • Taux de réalisation de test Covid-19 : 1637 pour 100 000 habitants.

 

Le taux d’incidence pour 100 000 habitants sur 7 jours glissants correspondant au nombre total de nouveaux cas dans l’intervalle de temps [J-9; J-3]. Le 26 septembre le taux d’incidence à l’échelle nationale est de 103,8. Le taux d’incidence chez les 65 ans et plus est introduit comme nouvel indicateur à compter du 28 septembre 2020.

Le taux de positivité sur 7 jours glissants correspondant à la part de tests positifs obtenus sur le nombre total de tests réalisés.

Le taux de tests réalisés pour 100 000 habitant sur 7 jours glissants correspond au nombre total de tests réalisés sur l’intervalle de temps [J-9; J-3].

 

Au 28 septembre 2020 :

  • 272 personnes sont actuellement hospitalisées pour Covid-19 dans les établissements sanitaires du Grand Est, soit 26 nouvelles hospitalisations pour la journée du 28 septembre.
  • 36 personnes sont actuellement hospitalisées en réanimation ou en soins intensifs, soit 4 nouvelles admissions pour la journée du 28 septembre.

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles