Tous ensemble pour votre santé

Un plan d’action régional pour développer la médecine ambulatoire

Actualité
Date de publication
Visuel
Un médecin tenant un stéthoscope
Crédit : Fotolia
Dans la continuité des actions menées en 2015 et 2016, l’ARS Grand Est lance un plan d’action régional pour développer la médecine ambulatoire et met à disposition des établissements une boîte à outils (autodiagnostic, guide, fiche méthode…).
Corps de texte

Le virage ambulatoire est un des objectifs majeurs de la Stratégie Nationale de Santé. Il consiste à favoriser les prises en charge ambulatoires (hôpitaux de jour, soins de ville…) en substitution de l’hospitalisation complète. Il concerne la chirurgie, la psychiatrie, les soins de suite et de réadaptation mais aussi la médecine.

Dès 2015, l’Agence Régionale de Santé s’est engagée dans une démarche volontariste pour développer la médecine ambulatoire : lancement d’un appel à projets visant à encourager les démarches innovantes en matière de médecine ambulatoire, accompagnement d’une vingtaine d’établissements...

Le plan d’action régional

Sur la base du rapport IGAS/IGF publié en juin 2016, l’ARS Grand Est a réalisé un diagnostic ciblant les établissements caractérisés par des volumes importants de séjours forains (séjours sans nuitée réalisés dans une structure d’hospitalisation complète) et/ou de séjours courts (1 ou 2 nuits), qui présentent un fort potentiel de développement de la médecine ambulatoire.

Suite à ce diagnostic, l’ARS a rencontré 13 établissements pour tester et échanger sur la méthodologie IGAS/IGF : la Polyclinique de Gentilly, le CH de Sarrebourg, le CHR Metz-Thionville, la Clinique Claude-Bernard, le CHU de Strasbourg, le CH de Colmar, le CHIC Emile Durkheim, la Clinique Diaconat Fonderie, le Groupement Hospitalier Privé Centre Alsace de Colmar, le CH de Troyes, la Polyclinique Louis Pasteur, le CHR de Reims et le CHRU de Nancy. L’objectif est de pouvoir formaliser, grâce à ces rencontres, un guide de recommandations pour le développement de la médecine ambulatoire en région Grand Est.

Cette action régionale est complétée par l’accompagnement de l’Agence Nationale d’Appui à la Performance (ANAP) via des ateliers collectifs et individuels auprès de 47 établissements de la région, dans le cadre du plan triennal. Les travaux des établissements consistent à réaliser un diagnostic quantitatif et qualitatif (disponible dans la boîte à outils ci-dessous), à cibler un ou plusieurs services présentant un potentiel de développement de la médecine ambulatoire, à identifier les freins et leviers organisationnels puis à mettre en place un plan d’action.

Parallèlement, l’ARS organise des retours d’expériences entre établissements, temps d’échanges riches permettant de partager les bonnes pratiques.

La boîte à outils

 

Aller plus loin

Contact

Contenu

Pour toutes questions relatives à la médecine ambulatoire vous pouvez contacter les référents thématiques :

Sylvie Gamel - sylvie.gamel@ars.sante.fr

Jérôme Saleur - jerome.saleur@ars.sante.fr 

Hugo Faure-Geors - hugo.faure-geors@ars.sante.fr