Ségur de la santé : lancement de la concertation investissement en santé

Actualité
La santé, un enjeu de relance pour nos territoires

Ce 16 septembre, s’est tenu le lancement de la concertation investissement du Ségur de la Santé, au Centre Prouvé à Nancy et en webinaire. 350 personnes, élus, représentants des professionnels de santé, ont répondu à l’invitation de l’ARS Grand Est et de la Préfecture de Région pour échanger et définir les axes prioritaires d’investissement en santé pour les dix prochaines années.

Vidéo "La santé, un enjeu de relance pour nos territoires"

 Cette première journée d’échanges, intitulée "La santé, un enjeu de relance pour nos territoires", a permis de définir les grands axes des investissements en santé à réaliser dans une logique de concertation inédite avec les acteurs sur le territoire.

Virginie Cayré, directrice générale de l'ARS Grand Est a rappelé l'importance de la méthode et de la co-construction : 

"Notre objectif c’est d’aller vers les élus du territoire pour qu’ils contribuent à la future stratégie régionale d’investissement en santé". 

La santé, un enjeu de relance pour nos territoires 2

Une vision partagée par Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est  " Avec le Ségur de la santé, nous sommes  au rendez-vous de cette grande transformation du système de santé et nous construisons  ce projet avec les territoires, pour les territoires".

Renforcer les coordinations entre l’hôpital, la médecine de  ville et les établissements médico-sociaux, lutter contre les inégalités de santé, mieux tenir compte des enjeux environnementaux, mettre le numérique au service de la santé de tous, tels sont les nombreux défis à relever pour répondre aux besoins de la population.

La journée fut donc un signal fort pour les acteurs du territoire et les élus. 

"Le Ségur de la santé est une occasion sur les territoires de prendre notre destin en main, comme élus locaux, dire ce que nous voulons, connaissant nos concitoyens, connaissant l'intérêt de notre territoire, connaissant une stratégie qui doit être partagée entre les services de l'Etat" a rappelé Jean Rottner, président du Conseil Régional.

C’est dans ce cadre que sous l’égide de l’ARS et des préfectures départementales, des concertations vont avoir lieu dans chaque département associant les élus et les acteurs de santé du 7 au 15 octobre 2021. Elles vont contribuer à la stratégie régionale d’investissement en identifiant les besoins de chaque territoire.

Les moyens au service de cette stratégie s’articulent autour de 304 millions d’euros d’investissements nouveaux sur 10 ans pour le sanitaire et 88 millions pour 5 ans dans le médico-social.

 

Le Ségur de la santé en région Grand Est