Tous ensemble pour votre santé

Retour sur la concertation régionale autour du 4e plan autisme

Actualité
Handicap et grand âge
Date de publication
Visuel
Concertation autisme
Le 11 octobre, à Nancy, dans le cadre de la mise en œuvre du 4e plan Autisme, le Directeur Général de l’ARS échangeait avec les comités techniques autisme de la région (représentants d’associations, professionnels du secteur médico-social, sanitaire et d’administration intervenant dans le champ de l’autisme, représentants d’usagers ou de famille).
Corps de texte

L'objectif de cette rencontre était de repérer les actions innovantes à développer ou promouvoir dans le cadre de la construction du parcours des personnes avec autisme tout au long de la vie.

Une concertation, pour quoi faire ?

Dans un rapport d'évaluation publié en mai dernier, l'Igas et l'inspection générale de l'Education nationale (Igen) ont estimé que le troisième plan autisme avait permis "des avancées", mais également des lacunes concernant la prise en charge des adultes atteints de ce trouble neuro-développemental, et l'accompagnement des familles d'enfants autistes.

Dans la perspective de l’adoption d’un 4e plan autisme annoncé pour janvier 2018, Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, a donc demandé aux ARS d’organiser une campagne de concertation dans les territoires afin de construire avec l’ensemble des acteurs concernés ce nouveau plan.

Les travaux doivent tourner autour de quatre objectifs :

  • la co-construction, avec les associations d’usagers et leurs familles, afin de prendre en compte toute leur expertise ;
  • la mobilisation des capacités de proposition des territoires ;
  • la prise en compte des parcours et le renforcement de l’inclusion des personnes ;
  • l’identification de leviers d’action priorisés et concrets.

Les contributions du Grand Est à la concertation nationale

L'ARS a organisé la concertation régionale sur les deux thématiques suivantes :

  • Orientation et accompagnement des familles : information, formation, guidance et éducation thérapeutique, pair-aidance (en lien avec les ARS PACA et Centre Val-de-Loire) ;
  • Continuité des parcours et organisation des transitions (en lien avec les ARS Occitanie et Guyane).

L’objectif était de remonter, sur ces deux thématiques et sous forme de fiches, des propositions concrètes et synthétiques présentant les bonnes pratiques identifiées, les conditions de réussite ou difficultés rencontrées et les propositions pour un déploiement national ou pour faciliter les projets locaux du même ordre.

A partir des 140 contributions produites à l’issue de la consultation publique mise en place par l’ARS, les participants ont échangé sur les innovations à promouvoir notamment en matière :

  • d’organisation de l’information des personnes et de leurs familles, la mise en place d’outils adaptés,
  • de formation des professionnels et des familles,
  • d’accompagnement à la mise en place de nouvelles pratiques professionnelles,
  • de guidance personnalisée et pluriprofessionnelle,
  • de coopération territoriale interinstitutionnelle.

Ces travaux viendront compléter après synthèse, les travaux des autres ARS mobilisées sur ces thématiques, avant la remontée des fiches de consensus destinées à enrichir la réflexion au niveau national.

Aller plus loin

Documents à télécharger