Reprise de l'activité du Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic (CeGIDD) dans les Vosges

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Visuel appel à projets

L'ARS Grand Est lance un avis d'appel à candidatures afin d'assurer la continuité de l’activité CeGIDD dans les Vosges et garantir l’accessibilité et la qualité de l’offre de prévention et de dépistage et assurer la continuité du du parcours de soins.
Vous avez jusqu'au 30 novembre 2023 pour déposer un dossier de candidature.

Objectifs

Assurer la continuité de l’activité CeGIDD dans les Vosges, suite à la demande de non renouvellement de son habilitation au-delà du 31 décembre 2022 par le Centre de Médecine Préventive (UC-CMP) de Vandœuvre-lès-Nancy, gestionnaire du CeGIDD d’Epinal et de son antenne de Saint-Dié.

Garantir l’accessibilité et la qualité de l’offre de prévention et de dépistage et assurer la continuité du parcours de soins.

Orientations régionales

La création des CeGIDD en 2016 s’est inscrite dans une stratégie régionale globale de promotion de la santé des populations qui suppose :

  • D’intégrer les notions de santé sexuelle positive et de parcours,
  • De poursuivre un objectif de réduction des inégalités territoriales et sociales de santé.

La stratégie nationale de santé 2018-2022 a voué l’une de ses quatre priorités, à la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé. Dans son axe 1 « Mettre en place une politique de promotion de la santé, incluant la prévention, dans tous les milieux », l’un des objectifs est « d’améliorer le parcours de santé (prévention, dépistage et prise en charge précoces) en matière d’infections sexuellement transmissibles, dont le VIH et les hépatites virales, et adapter les modalités de dépistage aux caractéristiques des populations afin de faire face à l’épidémie cachée ».

La stratégie nationale de santé sexuelle 2021-2024 consacre l’une de ses actions phares, au renforcement de la lutte contre l’épidémie d’infection par le VIH, les IST en faisant un pas décisif dans la diversification de l’accès au dépistage et aux outils de prévention afin de réduire au maximum les occasions manquées de prévenir une infection par le VIH, les IST ou les hépatites. Pour ce faire, elle propose plusieurs actions de prévention, de dépistage et du traitement post exposition en matière de santé sexuelle.

Le Projet Régional de Santé 2018-2028 du Grand Est intègre des objectifs en termes de renforcement de la prévention et de la prise en charge des IST et du VIH et l’éducation à la santé sexuelle.

Le contexte des Vosges

En 2016, l’UC-CMP a été habilité pour gérer un CeGIDD principal à Epinal et une antenne à Saint Dié. L’UC-CMP a fait connaitre à l’ARS sa volonté de ne pas poursuivre le portage des missions CeGIDD à compter du 31 décembre 2022.

Dans ce contexte, il a été décidé de lancer un appel à candidatures pour la reprise de l’activité CeGIDD dans ce département.

Procédure d’habilitation

  1. Transmission de la demande d’habilitation

    Le dossier de candidature est téléchargeable sur le site de l’ARS Grand Estdans la rubrique Appels à projets/Appels à candidatures.

    Ce dossier dûment complété est à adresser par courriel à ars-grandest-departement-prevention@ars.sante.fr jusqu’au 30 novembre 2023 inclus.

  2. Critères de recevabilité

    Au-delà d’une attention qui sera portée aux actions hors les murs, les dossiers à instruire doivent être complets et respecter les critères suivants :
    - Respect strict du cahier des charges (annexe 1) ;
    - Respect des principes généraux.  

  3. Modalités de sélection des dossiers

    Les demandes seront instruites par une équipe pluridisciplinaire de la Direction de la Promotion de la Santé, de la Prévention et de la Santé Environnementale et de la Délégation Territoriale des Vosges de l’Agence Régionale de Santé Grand Est.

    Les instructeurs pourront, lors de la phase d’instruction, demander aux structures des compléments d’information.

    Dès la validation d’une candidature, l’ARS informera la structure et prendra un arrêté – qui sera publié au Recueil des Actes Administratifs – des décisions prises au plus tard 2 mois après la date de fin des dépôts de candidature, soit le 30 novembre 2023.

    Pour une première demande, la structure retenue peut se voir accorder une habilitation de trois ans par la directrice générale de l’ARS Grand Est.