Qualité et sécurité des soins : une rencontre régionale pour présenter la nouvelle procédure de certification

Actualité

Le 19 novembre 2021 s’est tenue la journée régionale qualité et sécurité des soins, organisée par l’ARS, en partenariat avec la Haute Autorité de Santé, la SRA Grand Est et France Assos Santé.

L’occasion pour la Haute Autorité de Santé (HAS) d’exposer les orientations de la nouvelle procédure de certification aux 300 professionnels de santés réunis et de donner la parole aux établissements afin de présenter les retours d’expériences des premières visites pilotes.

La nouvelle certification du niveau de qualité et de sécurité des soins.

Cette nouvelle procédure, dont les premières visites ont démarré au premier semestre 2021, a pour objectif d’apporter une appréciation indépendante sur la qualité et la sécurité des soins dans les établissements de santé. Simplifiée et centrée davantage sur le soin avec des méthodes d’évaluation en lien direct avec le cœur de métier des soignants, cette nouvelle itération se veut adaptée à chaque établissement. La HAS souhaite encourager les établissements à s’engager dans une culture de l’évaluation de la pertinence et du résultat, à valoriser le travail en équipe et à évaluer l’engagement du patient dans sa prise en charge.

Retours d’expériences et premiers enseignements.

Les retours d’expériences des trois premiers établissements ayant accueilli les experts visiteurs de la Haute Autorité de Santé ont permis de présenter les modalités de préparation à cette nouvelle procédure, le déroulement concret d’une visite de certification et le ressenti des professionnels vis-à-vis de celle-ci.

Mieux vécue par les professionnels car plus axée sur le soin, cette visite nécessite néanmoins l’engagement de l’ensemble des acteurs et l’appropriation d’une véritable culture de la qualité au sein des services pour être menée à bien. Le patient placé au cœur du système, nécessite également la prise en compte des attentes des usagers et de ce fait l’implication des représentants au sein de la démarche. Un constat également appuyé par les témoignages de France Assos Santé et des représentants des usagers présents lors de cette journée.