Tous ensemble pour votre santé

Projet Régional de Santé Grand Est 2018-2028 (2ème génération)

Article
Le Projet Régional de Santé 2018-2028 constitue la feuille de route de l’ARS pour les 5 et 10 ans à venir. Il définit, en cohérence avec la Stratégie Nationale de Santé et dans le respect des lois de financements, les priorités de la politique régionale de santé, dans ses différents champs (prévention, médecine de ville, médico-social et hospitalier) et dans une logique de parcours de santé.
Corps de texte
Source de la vidéo
Description
Vidéo de présentation du PRS de seconde génération en 1 minute. Production mutualisée

Le PRS, c’est l’ensemble des priorités que l’Agence régionale de santé met en oeuvre avec ses partenaires pour améliorer l’état de santé des habitants de la région, favoriser au quotidien leur accès à la santé, lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé. Le PRS comprend 3 volets : le cadre d’orientation stratégique qui détermine les priorités de la politique régionale, le schéma régional de santé qui prévoit l’ensemble des actions qui seront menées pour répondre aux besoins de la population, le programme régional d’accès à la prévention et aux soins qui vise à améliorer la santé des plus démunis. Le PRS est élaboré en concertation avec les acteurs de santé de la région. Il prend en compte différents éléments, notamment : les besoins de la population et des territoires, la politique nationale de santé, la sécurité et la qualité des prises en charge,la maîtrise des dépenses de santé.
Au bout de 5 ans, l’impact du PRS est évalué pour s’adapter aux évolutions des pratiques et besoins.
Envie d’en savoir plus sur le PRS de votre région ? Rendez-vous sur le site Internet de votre ARS.

Pour améliorer la santé de nos concitoyens à horizon 2028, le PRS est construit autour de 3 grands objectifs stratégiques (Cadre d’Orientation Stratégique) répondant aux enjeux repérés dans le diagnostic :

  • Diminuer la mortalité évitable dans la région et agir sur les comportements à risques,
  • Assurer un égal accès à des soins sûrs et de qualité pour tous, sur tout le territoire,
  • Promouvoir un système de santé efficient.

Ces objectifs ont été traduits en 17 priorités (Schéma Régional de Santé) : 10 priorités « Parcours de santé » et 7 leviers prioritaires pour la transformation du système de santé.

 

10 projets prioritaires « Parcours »

7 projets prioritaires « Transformation de l’organisation de l’offre de santé »

Parcours « Personnes âgées »

Parcours « Personnes en situation de handicap »

Parcours « Santé des enfants et des adolescents »

Parcours « Personne en situation sociale fragile » - PRAPS y compris soins aux détenus

Parcours « Santé mentale »

Parcours « Maladies chroniques » (dont  diabète, IRC…

Parcours « Patients atteints de cancer »

Parcours « Maladies neurocardiovasculaires / AVC »

Parcours « Maladies neurodégénératives »

Parcours « Maladies rares et génétiques »

Prévention/promotion de la santé et lutte contre les addictions (tabagisme, activité physique adaptée, vaccination et santé environnement)

Soins de proximité (y compris « biologie médicale » et « soins palliatifs/fin de vie »)

Virage ambulatoire et soins spécialisés (chirurgie, médecine, HAD, SSR, imagerie, soins critiques et périnatalité)

Ressources humaines en santé

Innovations et e-santé

ORSAN

Coopération transfrontalière

Le PRS comprend trois documents :

Un COS (2018-2028) - Cadre d’Orientation Stratégique

  • détermine les orientations et les objectifs stratégiques qui guideront l’action de l’ARS pour les 10 prochaines années.
  • prend en compte l’état de santé de la population, les inégalités territoriales de santé ainsi que les évolutions, innovations technologiques, thérapeutiques, organisationnelles majeures de nature à modifier profondément le paysage régional de la santé dans 10 ans.

Un SRS (2018-2023) - Schéma Régional de Santé

  • détermine, à 5 ans, les évolutions de l’offre de santé (prévention, soins de proximité, sanitaire et médico-social) dans une logique de coordination des parcours de santé.
  • prévoit les actions à conduire pour améliorer l’accès à la prévention et aux soins des plus défavorisés, dans un objectif de réduction des inégalités territoriales de santé. Le SRS intègre ainsi le Programme régional relatif à l’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus défavorisés (PRAPS).

Les implantations des activités de soins et des équipements matériels lourds soumis à autorisation par zone du schéma.

Deux finalités

_ Améliorer la santé de nos concitoyens et répondre aux enjeux :

  • de l’exigence de qualité, sécurité, pertinence des soins ;
  • de la soutenabilité financière et de l’efficience de notre système de santé pour maintenir un système de santé solidaire ;
  • des apports de l’innovation et du partenariat.

_ Impulser la transformation de notre système de santé afin de faire face aux défis…

  • des spécificités épidémiologiques de la région ;
  • du vieillissement et des maladies chroniques ;
  • des inégalités territoriales et sociales de santé ;
  • des inégalités d’accès à l’offre de santé.

Le PRS Grand Est vise à répondre aux enjeux et aux défis majeurs de notre système de santé :

  • Une population vieillissante avec une forte augmentation de personnes âgées dépendantes à l’horizon 2030 et l’accroissement des maladies chroniques (affections cardiaques, AVC, diabète, Alzheimer…),
  • Une situation sociale plus défavorisée dans les grandes villes et les territoires ruraux,
  • Une mortalité plus défavorable,
  • Des inégalités d’accès à l’offre de santé,
  • Une exigence de qualité, de sécurité et de pertinence des soins,
  • L’apport de l’innovation et du partenariat en santé,
  • La soutenabilité financière et l’efficience du système de santé.

Les enjeux chiffrés pour la région Grand Est

La santé est une richesse collective qu’il faut maintenir et développer. L’ensemble des acteurs régionaux et locaux ont ainsi une responsabilité vis-à-vis de la santé des individus de leur territoire, particulièrement en ce qui a trait à l’accessibilité à des services appropriés et aux innovations, à l’efficacité et à l’efficience des interventions et des actions dans les différents milieux de vie des personnes.

Une concertation élargie aux partenaires et une consultation réglementaire

Pour que le PRS Grand Est soit le projet de tous les acteurs de santé de la région, son élaboration a fait l’objet d’une large concertation auprès des partenaires (collectivités locales, professionnels de santé, Assurance Maladie, Etat, usagers…). Tout au long de son élaboration, des travaux ont été engagés avec des experts et des personnes ressources en fonction des sujets : fédérations d’établissements, professionnels de santé, conseils généraux, Unions régionales des professionnels de santé (URPS), représentants des usagers...

Un état des lieux régional, des diagnostics territoriaux, des portraits de territoire et l’évaluation des PRS de première génération des 3 régions antérieures ont tout au long alimenté la réflexion sur le PRS.

Ce Projet a non seulement été enrichi des orientations de la Stratégie Nationale de Santé et des plans nationaux (plan d’accès aux soins, plan d’amélioration et de transformation du système de santé…) mais aussi des contributions des partenaires issues de la très large concertation organisée dans la période d’octobre 2017 à janvier 2018 : plus de 80 réunions organisées, près de 2 800 personnes rencontrées.

Les constats, les défis, les enjeux, les orientations stratégiques avaient été très largement partagées par l’ensemble de nos partenaires.

Le PRS est actuellement soumis à consultation réglementaire jusqu’en mai 2018, avant son adoption définitive par le Directeur Général de l’ARS, en juin prochain.

Comment sera mis en œuvre le PRS ?

  • Evaluation des PRS de première génération : septembre 2016
  • Réalisation d’un état des lieux régional et des portraits de territoire : mars 2017
  • Groupes de travail pour élaborer le PRS : janvier à juillet 2017
  • 1ere version du PRS soumis à la concertation : octobre 2017
  • Adoption de la Stratégie Nationale de Santé : décembre 2017
  • Consultation réglementaire : février à mai 2018
  • Adoption et mise en œuvre du PRS : juin 2018