Prévention des risques professionnels dans les établissements de santé et médico-sociaux : l’ARS Grand Est mobilise 1,4 million d’euros

Actualité
Professionnels, établissements de santé
Photo_Prévention_Des_Risques_Professionnels

L’ARS Grand Est s’implique dans les enjeux des ressources humaines des établissements sanitaires et médico-sociaux, notamment en cofinançant des Contrats Locaux d’Amélioration des Conditions de Travail (CLACT). En 2016, 105 nouveaux CLACT ont été financés, représentant une enveloppe d’1,4 million d’euros.

En juin 2016, l’Agence lançait un appel à candidatures auprès des établissements sanitaires et médico-sociaux publics, associatifs ou privés. 1,4 million d’euros, issus du Fonds d’Intervention Régional (FIR) était prévu pour le financement de projets d’amélioration des conditions de travail : prévention des risques, amélioration des rythmes et des relations de travail, accompagnement des mobilités.

CLACT : 105 projets retenus

L’amélioration des conditions de travail, de la santé et la sécurité au travail, représente un enjeu essentiel de la politique des ressources humaines et du dialogue social. Les actions en la matière doivent à la fois mieux adapter le travail à la personne, pour favoriser le bien être de chacun tout au long de sa vie professionnelle, et contribuer ainsi à renforcer l’efficacité des services, au bénéfice des usagers.

Le principe du CLACT étant de construire le projet d’amélioration des conditions de travail à partir du dialogue social ; les partenaires sociaux ont été étroitement associés à cette démarche. Les CLACT constituent ainsi un levier important pour contribuer à l’amélioration des conditions de travail et jouent un rôle moteur pour accompagner les établissements dans le développement d’une culture de prévention.

Les commissions de sélection des projets de début novembre 2016, auxquelles les organisations syndicales ont participé, ont permis de retenir 105 projets. Elles ont aussi tenu compte des spécificités locales.

1 million € pour les établissements sanitaires

Sur le secteur sanitaire, les axes prioritaires retenus visent à soutenir des projets innovants pouvant concerner plusieurs établissements et à promouvoir des processus ayant pour objet le développement d'une politique de lutte contre les risques professionnels, d'amélioration des rythmes de travail et d'accompagnement des mobilités.

Ainsi, les priorités d’action pour l’année 2016 ont porté sur les formations PRAP (Prévention des risques liés à l’activité physique), les formations d’animateur de prévention, les rails plafonniers, les matériels d’aide à la manutention et les projets pertinents et innovants.

400 000 € pour les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Des études menées par les Caisses d’Assurance Retraite et de Santé au Travail (CARSAT) Nord-Est et Alsace-Moselle, montrent que le secteur d’activité des EHPAD est impacté par de nombreux accidents de travail et maladies professionnelles. Leurs origines sont en grande partie liées aux opérations de manutention et de soins réalisées auprès des résidents.

En attribuant une enveloppe de 400 000 € aux EHPAD, l’ARS a souhaité apporter un soutien financier à certains établissements dont les actions de prévention visent à assurer la santé et la sécurité des personnels. Elle entend favoriser le développement d’une politique de prévention active des risques professionnels, s’agissant notamment des troubles musculo-squelettiques et des risques psycho-sociaux.

Les établissements portant ces contrats ont 4 ans pour les mettre en oeuvre. Un suivi annuel sera assuré par l’ARS.

Exemples d’actions concrètes financées

• Acquisition de matériel de manutention pour les soignants type baignoires à hauteur variable, lèves malades sur rails, bed mover, micro-pousseur, transpalette…
• Formation des agents à l’utilisation du matériel adapté
• Mise en oeuvre d’une démarche d’évaluation et de prévention des risques
• Formation PRAP (Prévention des risques liés à l’activité physique) : prévention des risques liés à l’activité physique…
• Actions favorisant la qualité de vie au travail
• Intervention d’ergothérapeutes, psychologues et ergonomes