Premier exosquelette du Grand Est inauguré à Troyes

Actualité
Date de publication
Visuel
Exosquelette DT 10
Le 25 octobre dernier, le premier exosquelette autoportant du Grand Est a été inauguré au centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles Pasteur de Troyes.
Corps de texte

Depuis quelques années, les exosquelettes représentent un véritable espoir pour les personnes en situation de handicap.

Les récentes avancées de la recherche ont permis de confirmer les bénéfices d’une rééducation précoce orientée vers la tâche. La marche assistée par robotique permet au patient présentant des déficits neurologiques d’être assisté mécaniquement dans ses mouvements et ainsi d’exécuter des mouvements liés à la marche qu’il n’est plus ou pas capable de produire seul. Il participe au regain d’autonomie de la personne à mobilité réduite. L’exosquelette comprend un corset de maintien lombo-sacré, des articulations de genoux et de hanches motorisées, une batterie autonome embarquée (autonomie d’environ 3h) ainsi qu’un logiciel de pilotage.

Réceptionné par l’établissement fin juin, le personnel de l’établissement SSR a été formé courant août, pour une utilisation au bénéfice des patients dès début septembre 2019.

Exosquelette DT 10 2

L’exosquelette choisi par l’établissement SSR spécialisé représente un coût de près de 160 000 euros TTC. L’Agence Régionale de Santé Grand Est apporte un soutien financier à hauteur de 75 %, soit près de 119 000 € pour l’achat, le suivi et l’évaluation de l’apport de l’exosquelette dans la prise en charge des partients. Le reste du financement est pris en charge par la Fondation COS Alexandre Glasberg, gestionnaire de l’établissement.

Le CRRF COS Pasteur est le premier établissement de rééducation du Grand Est à se doter d’un tel dispositif. Il n’en existe que 5 en France.