Pour Alain Fischer, le vaccin AstraZeneca "n'est pas un vaccin de seconde zone"

Actualité
Date de publication

Invité jeudi 18 février 2021 de Sonia Mabrouk sur Europe 1, le pédiatre et professeur d'immunologie a expliqué qu'il s'agissait simplement de gagner du temps et que le vaccin AstraZeneca n'était "pas un vaccin de seconde zone".

Corps de texte

Le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, avait indiqué une préférence pour vacciner les soignants avec des vaccins de type ARN en Moselle, département où le variant du coronavirus d'abord identifié en Afrique du Sud circule activement. Invité jeudi 18 février de Sonia Mabrouk sur Europe 1, le pédiatre et professeur d'immunologie a expliqué qu'il s'agissait simplement de gagner du temps et que le vaccin AstraZeneca n'était "pas un vaccin de seconde zone".

NB : Cliquez sur l'icône haut parleur dans la vidéo pour activer le son

Aller plus loin

Liens utiles