Tous ensemble pour votre santé

Moustique tigre : surveillance renforcée sur le territoire alsacien

Actualité
Santé des populations
Date de publication
Visuel
Moustique Tigre
Le dispositif de lutte contre le « moustique tigre » et de surveillance des arboviroses (chikungunya, dengue, zika) en métropole est activé chaque année du 1er mai au 30 novembre. Après le Bas Rhin en 2016, le Haut-Rhin vient d’être placé au niveau 1 du plan national antidissémination de ces virus en raison de la présence avérée du moustique tigre (Aedes albopictus) sur le territoire alsacien.
Corps de texte

Actuellement dans la région Grand Est, seuls les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin font l’objet d’une surveillance renforcée sur cette période du 1er mai au 30 novembre, le moustique tigre étant implanté depuis 2015 dans le Bas-Rhin et 2016 dans le Haut-Rhin. 

A ce jour, les moustiques tigres présents dans les deux départements ne sont pas porteurs de ces virus.

Afin d’anticiper une éventuelle prolifération du moustique, les préfectures, les conseils départementaux des départements concernés et l’Agence régionale de santé (ARS) ont mis en place un dispositif de lutte qui passe par une surveillance renforcée de l’espèce, des opérations de démoustication et l’information des collectivités, des professionnels de santé et du public.

Ce dispositif, réévalué chaque année, consiste notamment en :
-     une surveillance entomologique (c’est-à-dire des populations de moustiques) dans les zones où le moustique est présent ou susceptible de s’implanter ;
-     une surveillance des cas humains d’arboviroses (chikungunya, dengue, zika notamment) ;
-     une sensibilisation des voyageurs et personnes résidant dans les zones où le moustique est présent et actif.

5 niveaux de risque sont définis à partir des résultats de la surveillance :

Les départements de la région Grand est sont classés actuellement de la façon suivante :

- niveau 0.a : absence du moustique tigre (départements 08-51-10-52-55-54-57-88)
- niveau 0.b : présence contrôlée du moustique tigre 
- niveau 1 : implantation du moustique tigre dans le Bas Rhin et le Haut Rhin (Arrêtés préfectoraux ci dessous)
- niveau 2 : déclenché lors du diagnostic d’un premier cas de dengue, de chikungunya ou de zika autochtone (survenant chez une personne n’ayant pas voyagé)
- niveaux 3 et 4 : présence d'un ou plusieurs foyers de cas autochtones.
- niveau 5 : il correspond à une situation épidémique installée.

Comment signaler un moustique tigre ?

L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce. Il s'agit d'une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

La lutte contre la prolifération du moustique est l’affaire de tous et passe par des gestes simples. La suppression des lieux de ponte est le plus efficace : supprimer les points d’eau stagnante autour de son domicile, enlever les objets qui pourraient servir de récipient d’eau, vider les soucoupes, vases, seaux une fois par semaine, couvrir les réserves d’eau…

Pour pouvoir signaler la présence d’un moustique tigre aux autorités sanitaires, il faut disposer d’une photo d’un moustique tigre ou d’un moustique dans un état permettant son identification. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site  : www.signalement-moustique.fr