Les médiateurs de lutte anti-covid à la rencontre de la population

Actualité
Date de publication
Visuel

Dans le cadre de la stratégie "Tester-Alerter-Protéger", plus de 400 médiateurs de lutte anti-covid sont actuellement déployés en Grand Est. L’enjeu : renforcer les actions de prévention, de dépistage et traçage des contacts au plus près des lieux de vie, de travail et d’études, afin de freiner la circulation du virus.

Corps de texte

Déployée depuis plusieurs semaines dans tous les territoires du Grand Est, l’action des équipes de médiateurs de lutte anti-covid s’intensifie et prend toute son importance dans un contexte de déconfinement progressif  et d’accroissement de la circulation des variants.

Ils sont désormais plus de 400 volontaires à aller à la rencontre de la population sur différents lieux de vie (marchés, parcs, …), de travail (entreprises, institutions …) ou encore d’études (enseignement supérieur, établissements scolaires…).

Opération itinérante de dépistage renforcé en Meurthe-et-Moselle du 22 au 27 au février 2021 en gare de Nancy

Leur mission ? Développer des actions de sensibilisation au respect des gestes barrières, organiser des opérations de dépistage et mettre en œuvre des actions de contact-tracing (traçage des contacts) destinées à casser au plus vite les chaînes de circulation du virus.

Coordonné par l’ARS et les Préfectures, le dispositif s’appuie sur un réseau de volontaires formés et polyvalents - demandeurs d’emploi, des étudiants, des volontaires du service civique… - mobilisés à la demande d’associations, de collectivités locales, d’universités, d’entreprises, etc.

Le dispositif permet :

  • de développer une pédagogie adaptée aux situations particulières des personnes,
  • d’accroître les capacités de dépistage hors des structures sanitaires habituelles,
  • de mettre en place immédiatement le traçage des contacts,
  • de synchroniser le test et les mesures de protection (conduite à tenir en cas de test positif, les appuis possibles pour respecter l’isolement …), 
  • de repositionner les professionnels de santé sur des tâches à plus forte technicité, autour de la prise en charge de la Covid et des autres pathologies ainsi que des opérations de vaccination.

 

Aller plus loin