Tous ensemble pour votre santé

Le plan régional santé environnement 3 (PRSE 3) a été signé !!

Actualité
Politiques de santé
Date de publication
Visuel
Signaure PRSE 3 v2
À Metz, jeudi 9 novembre, Jean-Luc Marx, Préfet de Région, Christophe Lannelongue, directeur général de l’Agence Régionale de Santé Grand Est et Véronique Guillotin, conseillère régionale à la Région Grand Est, ont lancé le 3ème Plan Régional Santé Environnement (PRSE) 2017/2021.
Corps de texte
Signaure PRSE 3

La santé des citoyens est fortement liée aux environnements dans lesquels ils évoluent chaque jour et avec lesquels ils interagissent, individuellement et collectivement.

Elaboré après consultation de nombreux acteurs locaux de la santé environnementale (collectivités, monde associatif, monde économique, de la recherche, experts, usagers…), le Plan Régional Santé Environnement définit, pour les 5 prochaines années, les objectifs à atteindre et actions à mettre en œuvre, pour promouvoir un environnement favorable à la santé des citoyens.

Il répond aux enjeux qui touchent la vie quotidienne des habitants du Grand Est : l’eau potable, l’habitat, la qualité de l’air, le réchauffement climatique et les espèces invasives, l’aménagement urbain et les transports, la prévention et l’éducation.

Le Plan Régional Santé Environnement fait partie du Projet Régional de Santé (lien), et a été en construit en cohérence avec, notamment le plan ECOPHYTO et le Plan régional santé au travail (PRST).

Schéma des axes du PRSE 3

37 actions ont été proposées, portées par les acteurs institutionnels mais également des collectivités, des associations, des bureaux d’études….

Les actions sur lesquelles l’ARS est plus particulièrement positionnée comme pilote concernent :

  • L’eau, plus spécifiquement la formation des acteurs de la production et de la distribution d’eau potable à la sécurisation qualitative et quantitative de leurs installations,
  • Les produits phytosanitaires : pour valoriser et communiquer les données disponibles sur les risques d’expositions aux produits phytosanitaires ;
  • La mise en œuvre de dispositifs innovants en matière de lutte contre le logement indigne, visant notamment la prise en charge des situations complexes ;
  • La prévention des expositions au radon et aux fibres d’amiante.

La mise en œuvre de ces actions nécessitera la mobilisation collective aux côtés des pouvoirs publics, et la coordination de nombreux partenaires extérieurs, supervisé par le comité d’animation du PRSE.

La qualité de l’air à l’intérieur des locaux constitue un véritable enjeu de santé publique, au regard du temps passé en espace clos (entre 70 et 90% en moyenne).

Une action vise à agir pour une meilleure qualité de l’air intérieur dans les établissements accueillant des personnes sensibles. La réglementation relative à la mise en place de la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les établissements recevant du public doit être mise en place à partir du 1er janvier 2018 dans les établissements accueillant des enfants de moins de 6 ans.

Les actions proposées dans le PRSE 3 viennent également compléter le nouveau dispositif réglementaire, et apportent un « plus » en ciblant principalement le public sensible et en accompagnant les collectivités à la mise en œuvre de la réglementation.

 

La qualité de l’eau potable.

Même si, globalement à l’échelle de la région Grand Est, 98% de l’eau distribuée est conforme à la réglementation sur le plan microbiologique, les ressources restent vulnérables du fait de la géologie régionale avec la nappe alluviale du Rhin et la nappe de la craie champenoise. Les actions proposées dans le PRSE 3 visent à promouvoir la sécurisation qualitative et quantitative des ressources en s’appuyant sur le retour d’expérience des collectivités exemplaires.

Le PRSE est le fruit d’un travail collaboratif entre la Préfecture de région et ses services associés (DREAL, DRAAF, DIRECCTE), l’ARS, la Région Grand Est, ainsi que les acteurs régionaux de la santé environnementale. L’ensemble de ces partenaires a partagé son expertise lors d’un Forum Santé Environnement organisé en 2016. Un diagnostic à l’échelle du Grand Est a ainsi pu être établi.

Des travaux en groupes thématiques ont ensuite été conduits durant 4 mois, de janvier à avril 2017.

Enfin, une consultation publique a été organisée du 12 juin au 2 juillet dernier afin de prendre en compte les attentes des habitants du Grand Est. Une synthèse de cette consultation est consultable sur le site dédié www.grand-est.prse.fr