Tous ensemble pour votre santé

L’ARS Grand Est arrête le nouveau zonage des orthophonistes libéraux

Actualité
Date de publication
Visuel
Logo du plan gouvernemental d’accès territorial aux soins
Après un avis favorable de l’URPS Orthophonistes, de la Commission paritaire régionale des orthophonistes et de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie, le Directeur général de l’ARS a arrêté, le 1er octobre, les zones caractérisées par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l’accès aux soins concernant la profession d’orthophoniste.
Corps de texte

5 catégories de zones identifiées

Le nouveau zonage des orthophonistes libéraux repose sur une méthodologie nationale fixée par arrêté du 31 mai 2018.

Cinq catégories de zones sont identifiées :

  • les zones très sous dotées, représentant 12,20 % de la population régionale ;
  • les zones sous dotées (8,30 % de la population régionale) ;
  • les zones intermédiaires (63,60 % de la population régionale) ;
  • les zones très dotées (10,80 % de la population régionale) ;
  • et les zones sur dotées (5,20 % de la population régionale).

 

Carte zonage orthophonistes

 

4 nouveaux dispositifs incitatifs prévus dans les zones très sous dotées

Pour favoriser l’installation et le maintien d’orthophonistes libéraux dans les zones très sous dotées, 4 nouveaux contrats incitatifs sont prévus :

  • Le contrat d’aide à l’installation

Conditions : exercer pour une durée minimale de 5 ans, réaliser 50 % de son activité dans une zone très sous dotée, assurer la continuité des soins
Montant de l’aide : 19 500 € sur 5 ans

  • Le contrat d’aide à la première installation

Conditions : s’installer en zone très sous dotée (ou installé depuis moins d’un an), exercer pour une durée minimale de 5 ans, réaliser 50 % de son activité dans une zone très sous dotée, assurer la continuité des soins
Montant de l’aide : 30 000 € sur 5 ans

  • Le contrat d’aide au maintien

Conditions : exercer pour une durée minimale de 3 ans, réaliser 50 % de son activité dans une zone très sous dotée, assurer la continuité des soins
Montant de l’aide : 1 500€/an pendant 3 ans

  • Le contrat de transition

Conditions : être installé en zone très sous dotée, exercer une activité libérale conventionnée, être âgé de 60 ans et plus, accueillir un orthophoniste de moins de 50 ans qui s’installe (ou est installé depuis moins d’un an)
Montant de l’aide : 10% des honoraires dans la limite de 10 000€/an pendant 1 an