Tous ensemble pour votre santé

La concertation sur le Projet Régional de Santé, premier bilan

Actualité
Date de publication
Visuel
Concertation PRS
Pour que le PRS Grand Est soit le projet de tous les acteurs de santé de la région, son élaboration fait l’objet d’une large concertation auprès des partenaires (collectivités locales, professionnels de santé, Assurance Maladie, Etat…) depuis le mois d’octobre 2017.
Corps de texte

Ces concertations sont une étape capitale et une condition sine qua non pour une mise en œuvre efficace et pertinente de la politique régionale de santé de l’ARS Grand Est, au plus près des besoins des territoires, sachant que les défis et les enjeux de santé sont sans précédent.

Quel premier bilan ? Rencontre avec Dominique Thirion, responsable du département Stratégie régionale de santé et des directrices générales déléguées, Muriel Vidalenc pour le territoire Ouest[1] et Virgine Cayré, pour le territoire Est[1].

Dominique Thirion, Responsable du département Stratégie régionale de santé - Non prévue initialement, cette phase de concertation a été une véritable opportunité pour l’ARS de partager avec nos partenaires, les travaux menés pendant 6 mois par les pilotes des 24 groupes-projet thématiques du PRS. Nous avons ainsi, avec l’équipe de la Direction de la Stratégie de l’ARS, abordé cette phase avec l’objectif d’enrichir les travaux et de recueillir l’adhésion et l’implication des professionnels de santé et de nos partenaires.

Dominique Thirion - Globalement, nos partenaires ont été très réceptifs et ont apprécié cette démarche initiée par l’ARS. Nous avons d’ailleurs dû programmer des réunions complémentaires, comme la réunion avec l’ensemble des services de l’Etat ou encore une rencontre avec les associations d’usagers, organisée par France Association Santé Grand Est, et prévue le 5 janvier prochain. Les échanges sont riches et les attentes sont fortes. Les constats, les défis et les enjeux sont très largement partagés par l’ensemble de nos partenaires. C’est une véritable prise de conscience. Il nous reste à transformer l’essai, passer de la prise de conscience à des programmes d’actions coordonnés et portés collectivement à tous les niveaux. La mise en œuvre de ce projet de PRS nécessite l’engagement de tous.

Virginie Cayré, Directrice Générale Déléguée Est -

Je porte un regard très positif sur ces différentes concertations. Je souhaitais avant tout éviter des postures institutionnelles et dans la majorité des réunions, ce ne fut pas le cas. Les interlocuteurs sont reconnaissants à l’ARS d'avoir pris le temps de ces présentations et échanges sur ses grandes orientations.

Les discussions ont été très constructives, et selon l’auditoire, j’ai pu aborder de manière plus approfondie des thématiques telles que les parcours « personnes âgées » et « personnes handicapées », les filières de soins ou encore les ressources humaines en santé.

Lors de mes rencontres avec les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), les réflexions menées autour de l’hôpital ont retenu mon attention : la place de l’hôpital dans notre Projet, les ressources humaines en santé et l’articulation entre la médecine de ville et l’hôpital.

Ce fut également l’occasion de rappeler le rôle de l’ARS, de justifier nos ambitions et, de rappeler que l’agence, pour déployer une politique de santé sur les territoires, allait s'appuyer sur ses partenaires.

Muriel Vidalenc, Directrice Générale Déléguée Ouest - Ma préoccupation était avant tout de ne pas avoir de présentations trop techniques. Il fallait permettre une appropriation de l’interlocuteur, de l’auditeur, de la salle, en rapprochant les grandes orientations du PRS des problématiques du territoire concerné, et les illustrer par des exemples concrets. Au final, le résultat en a été une bonne dynamique de réunions avec des échanges constructifs, une volonté de la part de nos partenaires de s’impliquer dans la mise en œuvre du PRS et le souhait de faire des points d’avancement réguliers du Projet.
Globalement, les enjeux et les objectifs du PRS ont été partagés par nos interlocuteurs.

Dominique Thirion - Les temps forts ont été de nature différente : du colloque singulier avec un Maire ou le Président du Conseil régional et leurs équipes où des préoccupations particulières et citoyennes sont abordées, aux assemblées de concertation plus large où différents points de vue et sensibilités s’expriment et se confrontent (assemblées de la CRSA et des conseils territoriaux de santé). A noter également la rencontre avec l’ensemble des représentants des services de l’Etat, organisée en visioconférence sur les 10 sites de Préfectures de département, et qui a été un temps de partage essentiel démontrant l’importance de la coordination des politiques publiques au niveau de chaque territoire de mise en œuvre du PRS.

Dominique Thirion - Nous engageons actuellement une révision du Schéma Régional de Santé afin d’intégrer les orientations de la Stratégie Nationale de Santé, du plan national d’accès aux soins et du plan d’amélioration et de transformation du système de santé. Nous apportons également quelques modifications permettant une meilleure lisibilité du Schéma et bien sûr, nous prendrons en compte autant que possible les contributions de nos partenaires. L’objectif est de publier le projet de PRS ainsi consolidé au recueil des actes administratifs du 1er février 2018.

S’ouvrira alors une période de consultation réglementaire de 3 mois pendant laquelle les avis formels du Préfet de région, du Conseil de surveillance de l’ARS, de la CRSA, des Conseils départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie et des collectivités territoriales seront recueillis. A l’issue de cette consultation, le PRS sera adopté et arrêté par le Directeur général de l’ARS en mai 2018.

 

[1] Le territoire Ouest regroupe les départements des Ardennes, de la Marne, de l’Aube, de la Haute-Marne, de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle ; Le territoire Est regroupe les départements de la Moselle, des Vosges, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin

Aller plus loin

Quelques chiffres...

La concertation du PRS en région Grand Est, c’est :

  • Plus de 80 réunions organisées
  • Près de 2 800 personnes rencontrées
  • Plus de 700 pages de contenus du PRS consultées

Voir Aussi