Tous ensemble pour votre santé

Journée mondiale de lutte contre le sida

Actualité
Date de publication
Visuel
Nouvelle campagne dépistage VIH
Chaque année en France, environ 6 000 personnes découvrent leur séropositivité au VIH, dont plus d’un quart à un stade avancé de l’infection.
Le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une nouvelle campagne de prévention visant à valoriser l’offre de dépistage.
L'ARS s'associe avec la CIRE et le COREVIH pour relayer cette campagne en Grand Est.
Corps de texte

Une nouvelle campagne valorisant les différents modes de dépistage

Le 1er décembre, le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France lancent une campagne de prévention « Les modes de dépistage du VIH s’adaptent à votre vie » mettant en avant des points positifs de chaque technique de dépistage.

L’objectif est de lever des barrières d’ordre psychologique telles que le stress lié à l’attente des résultats ou la crainte d’être stigmatisé et des barrières d’organisation du quotidien telles que la difficulté à trouver du temps ou à obtenir un rendez-vous.

La campagne s’adresse à tous, comme aux populations les plus exposées au VIH (les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et les migrants d’Afrique subsaharienne). Elle est déclinée en digital du 30 novembre au 20 décembre et en affichage publicitaire du 30 novembre au 17 décembre.

Affiches campagne prévention VIH 2017

Une offre de dépistage variée qui répond aux besoins de chacun 

Ces dernières années, l’offre de dépistage s’est développée. Il existe ainsi quatre façons de faire un test de dépistage VIH et/ou infections sexuellement transmissibles (IST) :

  • le test dans un laboratoire d’analyses médicales est remboursé sur ordonnance d’un médecin et on peut également y réaliser le dépistage des autres IST (sur prescription) ;
  • le test dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic du VIH, des hépatites et des IST) est gratuit, anonyme, sans rendez-vous et ces centres proposent également le dépistage des autres IST ;
  • le TROD (Test Rapide d'Orientation Diagnostique) proposé par les acteurs associatifs est gratuit, anonyme, permet d’avoir un résultat rapide et d’être accompagné par des chargés de prévention formés ;
  • et l’autotest, en vente dans les pharmacies, permet de faire le test soi-même et d’obtenir un résultat rapide, quand on veut, où l’on veut.

« Plus on connaît tôt son statut sérologique, plus le bénéfice est grand. Le bénéfice est individuel mais aussi collectif car le risque de transmettre le VIH à un partenaire pour une personne traitée avec une charge virale indétectable est quasi nul. Mais la seule façon de connaître son statut sérologique, c’est le dépistage. C’est un outil de prévention majeur pour contrôler l’épidémie. Aujourd’hui, l’offre de dépistage est variée et s’adapte aux besoins de chacun. Cependant elle reste méconnue » rappelle François Bourdillon, directeur général de Santé publique France.

Jusqu'au 8 décembre, des actions sont menées en Grand Est

Les actions menées par l'ensemble des acteurs dans le cadre de la Semaine régionale des dépistages (Hépatites, IST et VIH) sont recensées sur le site du COREVIH Grand Est : information et sensibilisation, manifestations et dépistages organisés. Retrouvez le programme des actions menées sur le territoire alsacien, champardennais et lorrain

Vous pouvez également consulter la liste des CeGIDD Grand Est et accéder à leur localisation géographique par une carte interactive.

Aller plus loin

Voir Aussi