Tous ensemble pour votre santé

Je suis un professionnel de santé

Actualité
Date de publication
Visuel
Professionnels de santé
Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 en tant que professionnel·le de santé : prise en charge, soutien psychologique, démarches administratives, vous porter volontaire pour renforcer les équipes
Corps de texte

Pour rester informé·e des nouvelles publications liées au Coronavirus en Grand Est et en France, abonnez-vous au fil d'actualité twitter de l'ARS.

VOUS SOUHAITEZ VENIR EN RENFORT

Renfort des services et structures du domaine du grand âge / du handicap

Vous êtes professionnel·le, retraité·e, étudiant·e ou travailleurdu secteur médico-social et vos compétences répondent aux besoins des établissements médico-sociaux ?

La plateforme #RenfortESMS Grand Est vous permet de proposer votre aide pour soutenir les équipes : depuis chez vous ou au sein d’un établissement, votre mobilisation peut être précieuse.

Exemples de profils recherchés : agent administratif, agent de bio-nettoyage, maîtresse de maison, surveillant de nuit, aide-soignant, auxiliaire de vie sociale, éducateur spécialisé, assistant de soins en gérontologie, etc.

Proposer mon aide (site #RenfortESMS Grand Est)

 

Renfort des structures de santé

Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus qui touche notre région, l’ARS Grand Est en lien avec les conseils de l’Ordre et représentants professionnels de santé de la région lancent un appel à la mobilisation de tous  les professionnels de santé, y compris les personnels retraités depuis moins de cinq ans, en capacité de pouvoir se libérer dès à présent, pour venir renforcer sur les structures de santé de la région.

Merci de vous faire connaitre en remplissant le formulaire suivant :

J'envoie ma candidature

Nous vous recontacterons à l'issue.

En vous remerciant infiniment pour votre mobilisation et votre solidarité dans ces moments.

Ces consignes sont destinées aux professionnels de santé libéraux en les guidant dans les mesures à prendre dans le cadre de l'épidémie.

 

 

Professionnels de santé tous départements du Grand Est

 

 

 

 

Cellule de Soutien Ethique (EREGE)

Deux cellules de soutien éthique ont été mises  en place à l’incitative de l’Espace de Réflexion Ethique Grand Est. Elles ont pour vocation d’apporter un éclairage éthique aux questionnements rencontrés par les  équipes des établissements sanitaires et médico-sociaux à l’occasion de la prise en charge des patients atteints ou non par le Covid-19 

Modalités d’interpellation et d’intervention de la cellule de soutien éthique : 

1. Renseigner la fiche 

2. Adresser la fiche à : 

Pour toute question sur le fonctionnement des cellules, les jours ouvrés de 8h à 20h, merci de contacter le 03.26.78.70.30 ou le 06.75.65.89.34, ou d’écrire à hgebel@unistra.fr.
 

 

 

Professionnels de santé du Bas-Rhin (67)

Ces consignes sont destinées aux professionnels de santé libéraux du Bas-Rhin (67) en les guidant dans les mesures à prendre dans le cadre de l'épidémie.

 

Professionnels de santé du Haut-Rhin (68)

Ces consignes sont destinées aux professionnels de santé libéraux du Haut-Rhin (68) en les guidant dans les mesures à prendre dans le cadre de l'épidémie.

 

Professionnels de santé des Vosges (88)

Ces consignes sont destinées aux professionnels de santé libéraux des Vosges (88) en les guidant dans les mesures à prendre dans le cadre de l'épidémie.

Présentation des fiches en vidéo

Contactez les dispositifs d’aide et d’accompagnement ci-dessous.

  • Médecins / internes : appelez le 0 826 000 401 (numéro vert AAPMS)
  • Autres professionnels de santé :
    • Appelez le 0 800 800 854 (numéro vert AAPMS)
    • Plateforme d’appel nationale gratuite SPS : 0 805 23 23 36 (numéro vert)
    • Application mobile : Plateforme SPS téléchargeable gratuitement sur smartphone via Apple Store ou Google Play Store
    • Réseau des psycho-cliniciens : consulter la liste

 

 

SOMMAIRE

 

Prise en charge des indemnités journalières

Dans le cadre de l’épidémie de coronavirus, l’Assurance maladie prend en charge, de manière dérogatoire et sans délai de carence, les indemnités journalières pour l’ensemble des professionnels de santé libéraux s’ils sont amenés à interrompre leur activité professionnelle, selon des modalités alignées sur celles appliquées aux salariés et travailleurs indépendants.

Ces mesures concernent toutes les interruptions d’activité liées à ces 3 situations à partir du 1er février 2020. Les indemnités seront versées pour la durée de l’arrêt. 

Les professionnels de santé symptomatiques ou malades du Covid19 doivent être arrêtés, comme le reste de la population, sur prescription d’un arrêt de travail par un médecin.

En cas d’interruption d’activité, consultez les 3 situations ci-dessous.

Situations Prise en charge
Professionnels de santé libéraux bénéficiant d’un arrêt de travail parce qu’ils sont atteints par le coronavirus Prise en charge des IJ pendant la durée de l’arrêt de travail sans application d’un délai de carence
Professionnels de santé libéraux devant respecter une période d’isolement (ayant été en contact rapproché avec une personne diagnostiquée positive en coronavirus) Prise en charge des IJ sans application d’un délai de carence
Professionnels de santé libéraux devant rester à domicile pour garder son enfant de moins de 16 ans concerné par la fermeture de son établissement scolaire ou d'accueil Prise en charge des IJ sans application d’un délai de carence

En pratique

Faire une demande sur le site declare.ameli.fr

 

Le site declare.ameli.fr est désormais ouvert aux professionnels de santé bénéficiant du versement d'indemnités journalières forfaitaires dérogatoires. Ils peuvent utiliser ce site pour demander un arrêt de travail quand leur état de santé justifie qu’ils soient préventivement confinés à leur domicile ou quand ils doivent garder leur enfant.

Source : ameli.fr

 

Prise en charge des enfants des personnels de santé

Modalités de prise en charge des enfants de 0 à 3 ans

  • Les crèches hospitalières restent ouvertes et devront adapter leurs organisations pour fonctionner par petits groupes d’enfants accueillis.
  • L’accueil des enfants par des assistantes maternelles n’est pas concerné par les mesures actuelles et est assuré comme habituellement.
  • Le gouvernement a décidé de mettre en ligne sur monenfant.fr un portail dédié qui permettra aux parents/personnels indispensables à la gestion de la crise de s’inscrire pour demander une place d’accueil.

 

Modalités de prise en charge par l’Education nationale

Un service d’accueil de la petite section à la classe de 3ème est mis en place pour les enfants des personnels soignants et médico-sociaux indispensables à la gestion de la crise sanitaire, dès lundi 16 mars, dans leur lieu de scolarisation habituel.

Le dispositif est étendu à compter du 22 mars 2020 aux enfants des personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux (ASE) ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique si ces personnels sont dépourvus de solution de garde.

Cet accueil est organisé par les directeurs d’école ou les chefs d’établissement des enfants concernés, sur présentation par le parent de sa carte professionnelle de santé (CPS) ou de sa fiche de paie avec mention de l’établissement employeur.

Les parents concernés par ce dispositif doivent également attester sur l’honneur qu’ils ne disposent d’aucune solution de garde.

 

Quels sont les horaires du service d’accueil des enfants des personnels essentiels à la gestion de la crise sanitaire ?

Les horaires d’accueil sont, à ce stade, ceux prévus par le règlement intérieur de chaque établissement concerné. S’agissant des autres plages horaires, elles ont vocation à être prises en charge par les acteurs du secteur péri-éducatif en lien avec les collectivités de rattachement. A compter du 21 février, l’accueil doit être organisé tous les jours, de 8h à 18h y compris le week-end si les parents en expriment le besoin. Cet accueil hors temps scolaire doit être mis en place en  lien étroit avec les collectivités territoriales de rattachement et les partenaires associatifs avec le concours des volontaires habituellement engagés dans le péri-scolaire et le secteur associatif.

 

Le ministère de l'Education nationale va-t-il donner des consignes sur le regroupement des enfants des personnels essentiels à la gestion de la crise sanitaire ?

Il appartient à chaque recteur d’étudier les possibilités de regroupement dans le respect de 10 enfants maximum par classe et en tenant compte de la nécessité de conserver une proximité soit avec le lieu de résidence de l’enfant soit avec le lieu d’exercice du ou des parent(s).

Pour les questions spécifiques à un établissement scolaire, nous vous conseillons de contacter le chef d’établissement et/ou le rectorat concerné.

 

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles