Profitez de l’été en protégeant votre santé !

Actualité
Vignette Profitez de l'été en protégeant votre santé

Afin de passer un été en toute sérénité, l’ARS vous indique les sites où se baigner dans des eaux contrôlées, rappelle les conseils utiles en période de forte chaleur, les bons gestes pour vous protéger du soleil, des moustiques, tiques, chenilles urticantes... Et comment repérer et éliminer l’ambroisie, plante très allergisante.
Prenez toutes les précautions qu'il faut pour passer un bel été !

Activé à partir du 1er juin et jusqu'au 15 septembre, le dispositif "Plan Canicule" est destiné à prévenir et à lutter contre les conséquences liées à une période de fortes chaleurs en portant une attention particulière aux personnes fragiles. 

 

Risques solaires : se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

 La charte du dermatologue : les 10 commandements à respecter face au soleil

  1. La meilleure protection solaire est vestimentaire. Pour tous (et spécialement pour les enfants) “T-shirt”, chapeau, lunettes de soleil.
  2. Les bébés et les jeunes enfants ne doivent pas être exposés au soleil directement. Avant 1 an, la peau des tout-petits est extrêmement fragile et ne peut se défendre contre les rayons UVA et UVB. Les risques du soleil sont par conséquent décuplés.
  3. Les coups de soleil sont dangereux : c'est une brûlure qui, selon son intensité, peut s'avérer particulièrement nocive, surtout pour les bébés et les enfants.
  4. Evitez l’exposition directe entre 12 et 16 heures.
  5. L'exposition solaire doit être progressive : il faut limiter le temps d’exposition  mais aussi apprendre à gérer la fréquence de ses expositions, en commençant en douceur par des expositions courtes, pour laisser le temps à votre peau de s’adapter au soleil.
  6. La réverbération du sol augmente l’exposition avec une intensité variable : le sable, la neige, l’eau peuvent réfléchir plus de la moitié des rayons du soleil sur votre peau.
  7. Votre protection solaire, anti UVB et anti UVA, doit être renouvelée toutes les deux heures et après chaque bain, quel que soit son indice de protection : une crème solaire indice 2 n’arrête que 50% des UV, un indice 20 en stoppe 94%, un indice de 60 en laissera encore passer 2%
  8. Appréciez votre phototype et votre sensibilité personnelle au soleil (peau mate, brune ou blonde) et utilisez des produits de protection solaire adaptés.
  9. Votre protection solaire n’est pas destinée à augmenter votre temps d’exposition.
  10. En altitude et sous les tropiques, il faut augmenter l’indice de protection solaire du produit utilisé habituellement...

DEPLIANT RISQUES SOLAIRES : CE QU’IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

L'Agence Régionale de Santé s’assure de la qualité des eaux de baignade (en piscine et en milieu naturel). Consultez les résultats d'analyse et les recommandations pour vous baigner en toute sécurité.

Leptospirose

La leptospirose est une maladie grave, parfois mortelle, dont on observe plusieurs centaines de cas par an en France. On la contracte en général lors d’une activité en relation avec un environnement souillé par l’urine d’animaux contaminés, notamment l’eau douce.

Carte postale-Consignes prévention Moustique Tigre-Partenaires ARS Grand Est (recto)

Bien que nuisants, tous les moustiques ne transmettent pas de maladies. Toutefois, Aedes albopictus, moustique d’origine tropicale, également appelé « moustique tigre », est le vecteur potentiel de trois maladies virales : la dengue, le chikungunya et le zika.

En Grand Est, le moustique tigre est implanté à ce jour dans trois départements (Bas-Rhin/Haut-Rhin/Meurthe-et-Moselle) qui font l’objet d’une surveillance renforcée du 1er mai au 30 novembre.

Les autres départements de notre région ne sont pas impactés par sa présence mais une vigilance est toutefois nécessaire. Chacun peut participer à sa surveillance et lutter contre son implantation !

Piqures de tiques

La maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme) est une maladie infectieuse, non contagieuse, causée par une bactérie transmise par les tiques, essentiellement en forêt et en zone humide. La transmission se fait par piqûre d’une tique infestée et le risque de transmission de la bactérie est d’autant plus grand que le temps de contact avec la peau est prolongé.

Toutes les tiques ne sont pas infectées mais la vigilance reste de mise lors des balades en forêts ou même dans les jardins et parcs en ville !

Chenille processionnaire urticante

Le Grand Est est la région la plus impactée de France par les chenilles processionnaires du chêne, même si celle du pin est également présente dans la partie sud-ouest de notre territoire.

Les chenilles peuvent faire leur apparition dans notre environnement à différentes périodes de l’année. Certaines d’entre elles sont urticantes et peuvent entraîner des troubles de la santé tels que démangeaisons, conjonctivites, maux de gorge….

La vigilance est donc de mise, en évitant tout contact avec ces chenilles, leur nid et les zones potentiellement infestées.

Signalement Ambroisie

Le pollen de cette plante invasive peut provoquer de graves allergies. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d'air pour que des symptômes apparaissent chez les personnes allergiques : rhinite allergique, conjonctivite, trachéite, toux, urticaire, asthme, eczéma...

Compte tenu de son impact sanitaire, limiter l’expansion de l'ambroisie constitue un enjeu de santé publique.

Vignette Un Eté sans souci

Pour vous aider à profiter au mieux de vos vacances ou tout simplement des beaux jours, le ministère des Solidarités et de la Santé et les agences sanitaires vous accompagnent tout l’été. L'objectif : vous donner les bons gestes à adopter pour que votre pique-nique, votre balade en forêt, votre séjour à la mer ou votre après-midi en famille à la base nautique ne tournent pas à la catastrophe !

Ministère chargé de la Santé :

Les bons gestes à adopter pour un été sans souci