Plus d'1,2 milliard d’investissements pour la santé en Grand Est

Actualité

Au cours du second semestre 2021, le volet investissement du Ségur de la Santé sera déployé en Grand Est, en concertation avec les acteurs régionaux et locaux de la santé. 1,26 milliard d’€ seront consacrés, sur les 10 ans à venir, à transformer le système de santé afin de maintenir et développer une offre de soins de qualité et accessible à tous. Quelles priorités ? Quelles étapes ?

Un plan d’investissements de 1,265 milliard d’€ pour le Grand Est

Au plan national, le Ségur de la santé prévoit de consacrer 19 milliards d’euros d’investissements au système de santé sur les 10 années à venir.

En région Grand Est, l’enveloppe dédiée au plan d’investissements s’élève à 1,265 milliard d’€ et se répartira autour de 3 priorités :

  • 836 millions d’€ pour l’assainissement financier des établissements ;
  • 304 millions d’€ pour la relance des investissements, la modernisation des établissements, le développement de l’offre de soins, de suite et de réadaptation, l’amélioration de la prise en charge des personnes âgées ;
  • 124 millions d’€ pour les investissements du quotidien dès 2021 : achat ou remplacement de matériel, réalisation de petits travaux pour améliorer les conditions de travail dans les établissements.

Les accords du Ségur de la santé s’organisent autour de 4 piliers 

  • Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent
  • Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins
  • Simplifier radicalement l’organisation et le quotidien des équipes
  • Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

Une large place accordée à la concertation régionale et locale

Le dispositif de concertation avec les acteurs régionaux et locaux de la santé du Grand Est est en cours de mise en place.

Animé au plan régional par l’Agence régionale de santé et la Préfecture de région, et au niveau départemental par les Délégations territoriales de l’ARS et les Préfectures de département, il s’organisera autour de plusieurs temps forts associant les instances de démocratie sanitaire, les acteurs de santé, les collectivités territoriales et l’ensemble des usagers du système de santé.

L’enjeu est de définir, avec l’ensemble des parties prenantes, une stratégie régionale d’investissement en région Grand Est pour les 10 années à venir. Cette stratégie fixera les grands axes de la politique d’investissement dans les territoires en vue de sélectionner les projets qui seront susceptibles d’être accompagnés.

 

Installation du CRIS, instance régionale spécifique dédiée au plan d’investissements

Force de réflexions, d’analyses et de propositions, le Conseil régional de l’investissement en santé (CRIS) aura pour mission d’apprécier les besoins, de rendre un avis sur la stratégie de déploiement du plan d'investissement du Ségur en région et d’en suivre la mise en œuvre.

Composé de représentants des différents collèges de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), et d’experts rassemblant des professionnels de terrain, cette instance sera installée dans le Grand Est le 6 juillet.