Pass vaccinal et dose de rappel : quels changements au 15 février 2022 ?

Actualité

Au 15 février 2022, la dose de rappel devra être réalisée dès 3 mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de 4 mois maximum. Le certificat de rétablissement sera valable 4 mois et non plus 6 mois, comme c’est le cas actuellement. Consultez le détail et les autres dates clés concernant l'évolution des mesures sanitaires.

A compter du 15 février 2022, le délai limite d’injection du rappel vaccinal contre la Covid-19 sera réduit de 7 à 4 mois pour pouvoir conserver un "Pass vaccinal" valide.

En résumé :

  • si l’on a reçu 2 doses de vaccin, on doit faire son rappel au plus tard 4 mois après la 2e injection ;
  • si l’on a eu le Covid-19 puis reçu une seule dose de vaccin (Astra Zeneca, Pfizer, Moderna), on doit faire le rappel au plus tard 4 mois après l’injection ;
  • si l’on a reçu une dose de vaccin (AstraZeneca, Pfizer, Moderna ou Janssen) et qu’on a eu ensuite le Covid-19 plus de 15 jours après l’injection, on doit faire le rappel au plus tard 4 mois après l’infection, soit la durée du certificat de rétablissement ;
  • si l’on a eu le Covid-19 et qu’on a reçu ensuite une dose de Janssen après  l’infection, on doit faire le rappel au plus tard 2 mois après l’injection ;
  • si l’on n’est pas encore éligible à la dose de rappel, l’attestation de vaccination témoignant d’une vaccination initiale complète (monodose ou 2 doses) reste valide.

Pour savoir quand faire votre dose de rappel, utilisez le téléservice développé par l’Assurance Malade Mon rappel Vaccin Covid, qui intègre désormais ces nouveaux délais dans le calcul de la date.

Mon rappel vaccin Covid : Calculez la date de votre rappel

Depuis le 24 janvier, le « pass vaccinal » concerne toute personne de 16 ans et plusrappel inclus.

  • Pour en disposer, il convient de présenter la preuve d’une vaccination complète.
  • Une preuve d’un rétablissement de contamination au Covid-19 reste également valable.
  • Un certificat de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination est enfin  intégré comme preuve dans le « pass vaccinal ».
  • Le « Pass vaccinal » ne s’applique pas aux mineurs âgés de 12 à 15 ans. C’est donc le « pass sanitaire » – qui inclut la possibilité supplémentaire de présenter la preuve d'un test négatif de moins de 24h – qui demeure en vigueur pour cette tranche d’âge. 
  • Les personnes s’engageant dans un parcours vaccinal jusqu’au 15 février 2022 ont la possibilité temporaire de bénéficier d’un "Pass vaccinal" valide, à condition de recevoir leur deuxième dose dans un délai de 4 semaines et de présenter un test négatif de moins de 24h.
  • Les 16-17 ans n’ont pas besoin d’inclure le rappel dans leur Pass vaccinal, contrairement aux personnes de 18 ans et plus.
  • A compter du 15 février 2022, le délai limite d’injection du rappel vaccinal contre la Covid-19 est réduit de 7 à 4 mois pour avoir un "Pass vaccinal" valide.

    Depuis le 14 mars 2022

    • Le port du masque ne sera plus obligatoire, excepté dans les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.
    • L'application du « pass vaccinal » sera suspendue dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels...).
    • Le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.
    • Fin du port du masque en classe dans les écoles, collèges et lycées.
    • En entreprise, fin du protocole sanitaire (obligation du port du masque et de la distanciation physique). Toutefois, il faut continuer à appliquer des règles d'hygiène comme le lavage des mains, le nettoyage des surfaces et l'aération des locaux. Un guide des « mesures de prévention des risques de contamination au Covid-19 hors situation épidémique » remplace le protocole national en entreprise.

     

    Depuis le 28 février 2022

    • Dans les lieux clos (bars, restaurants...), soumis au passe vaccinal, le port du masque n'est plus obligatoire excepté pour les transports et les lieux clos non soumis au passe vaccinal. Le port du masque reste préconisé en cas de regroupement de personnes avec une forte densité.
    • Les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2 (soit deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive) au lieu de trois tests auparavant (à J0, J2 et J4). Dans le cas d’un autotest positif, la personne doit faire un test antigénique ou un test RT-PCR de confirmation. Les règles d’isolement demeurent inchangées.

     

    Depuis le 21 février dans le Grand Est

    Au retour des vacances d’hiver, le protocole sanitaire passera du niveau 3 au niveau 2 dans les établissements scolaires du premier degré pour l’ensemble du territoire métropolitain au retour des vacances d’hiver de chaque zone :

    • le 21 février 2022 pour la zone B
    • le 28 février 2022 pour la zone A
    • le 7 mars 2022 pour la zone C.

     

    Depuis le 16 février 2022

    • Les discothèques ont réouvert dans le respect du protocole sanitaire.
    • Les concerts debout ont repris dans le respect du protocole sanitaire.
    • La consommation est à nouveau possible dans les stades, cinémas et transports, de même que la consommation debout dans les bars..

     

    Depuis le 15 février 2022

    • Le délai limite d’injection du rappel vaccinal contre la Covid-19 est réduit de 7 à 4 mois pour avoir un "Pass vaccinal" valide.

     

    Depuis le 2 février 2022

    • Les jauges sont levées dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque demeure obligatoire.
    • En entreprise, le télétravail n'est plus obligatoire mais reste recommandé. Le port du masque dans l'espace public en extérieur n’est plus obligatoire.

     

    Depuis le 24 janvier 2022

    • Le « pass sanitaire » est devenu le « pass vaccinal » pour les personnes âgées de plus de 16 ans. Le « pass vaccinal » consiste en la présentation, numérique (via l'application TousAntiCovid) ou papier, d'une preuve de schéma vaccinal complet. Un certificat de rétablissement ou un certificat contre-indication à la vaccination permettent aussi de valider le « pass ». En revanche, la seule preuve d'un test négatif n’est plus valable, sauf pour les mineurs âgés de 12 à 15 ans pour lesquels le « pass sanitaire » demeure.
    • Le rappel vaccinal est ouvert aux adolescents de 12 à 17 ans, tout en demeurant non obligatoire.