La déprescription médicamenteuse : appel aux médecins volontaires

Actualité

L’OMEDIT Grand Est, en partenariat avec l’URPS Médecins libéraux Grand Est et en lien avec un comité composé de médecins, pharmaciens, infirmiers, représentants d'associations de patients et sociologues de la région, a initié une réflexion et des travaux autour de la déprescription médicamenteuse.
Aujourd’hui, un appel aux médecins volontaires est lancé pour tester les premiers outils.

Bien qu’aucune définition ne fasse encore actuellement consensus, on peut définir la déprescription comme étant « le processus planifié et supervisé par un professionnel de santé, de retrait de médicaments dont les risques potentiels sont supérieurs aux bénéfices attendus, en vue d’une réduction de la polymédication et de ses conséquences ».

Sur le papier, cette idée de déprescrire parait particulièrement séduisante aussi bien du point de vue du professionnel que du patient, néanmoins, l’appliquer en consultation médicale semble moins chose facile.

En fait, cette pratique qui vise non plus à prescrire un médicament mais à en retirer de l’ordonnance fait intervenir des composantes de différents ordres : psychologiques, sociologiques, comportementaux, médicaux, scientifiques…

C’est ainsi que la littérature et les professionnels à l’œuvre mettent en avant la nécessité de faire connaitre, de développer l’intérêt pour ce type de prise en charge, et de bénéficier d’outils concrets pour la proposer.

L'OMEDIT (Observatoire du Médicament, des Dispositifs Médicaux et de l'Innovation Thérapeutique) a co-construit avec les professionnels de santé et notamment les médecins de l'URPS ML Grand Est, des outils visant à aider les professionnels à déprescrire un médicament, lorsque la démarche est justifiée d'un point de vue médical.

Ces outils élaborés en tenant compte de facteurs médicaux, socio-anthropologiques et comportementaux ont pour objectif de faciliter la pratique des médecins, dans une démarche qui peut s'avérer parfois complexe et angoissante en particulier dans un cadre où un médicament est prescrit depuis longtemps.

Avant de les déployer auprès de l'ensemble des professionnels de la région, les porteurs du projet souhaitent tester ces outils auprès de médecins volontaires dans le but de les améliorer afin de s'assurer qu'ils correspondent aux besoins des professionnels du terrain.

Pour vous inscrire, recevoir et tester les outils de déprescription, c’est par ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf35ESeMnWfMvmIGTw6PdxN56tW3h2mvdAPnd3IWyBYatHF_g/viewform »

 

Vidéo : la déprescription médicamenteuse ? Et si vous releviez le défi ?