Interprétariat téléphonique : lancement du dispositif en Grand Est pour les médecins et sages-femmes

Actualité
Date de publication
Visuel
Bandeau visuel Interprétariat téléphonique

En collaboration avec l'Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Médecins libéraux, l’ARS a expérimenté depuis 2018 un dispositif d’interprétariat téléphonique. Son évaluation positive permet de l'étendre dès janvier 2021 à tous les médecins libéraux ainsi qu'aux sages-femmes exerçant dans la région Grand Est.

Corps de texte

Quels professionnels sont concernés ?

La mise à disposition d'heures d’interprétariat téléphonique est proposée à ce jour aux médecins et sages-femmes exerçant en libéral en Grand Est. 2021 est une année d'expérimentation à l’échelle Grand Est de ce dispositif.

 

Un interprète ? Pour quel type de consultation ?

    Environ 185 langues sont proposées dont le russe, géorgien, roumain, serbo-croate, arabe, turque, polonais, arménien, ourdou, etc.

    La sollicitation d’un interprète peut être organisée pour n’importe quelle consultation, selon les besoins du médecin/sage-femme libéral(e) qui en fait la demande.

    Quelques exemples :

    • Interrogatoire détaillé dans le cadre d’une recherche diagnostique
    • Annonce d’un diagnostic
    • Mise en place d’un protocole de soin – explications administratives relatives aux droits du patient (certificats,…)

     

    Dispositif d'interprétariat téléphonique : Modalités d'adhésion et de fonctionnement

    Consultez les modalités pour adhérer au dispositif et pour connaître son fonctionnement (Plateforme d'accompagnement des professionnels de santé (PAPS) Grand Est).

    Un des objectifs du Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins (PRAPS) vise à faciliter la relation soignant/soigné en donnant la possibilité aux professionnels de santé libéraux de recourir à l’interprétariat. C'est dans ce cadre que l’accès à un interprétariat professionnel et de qualité est mis en oeuvre sur toute la région Grand Est à partir de janvier 2021.

    L’interprétariat téléphonique apparaît comme une solution adaptée à la plupart des situations, en particulier en médecine de ville et de façon générale lorsque les flux de patients allophones* sont faibles, dispersés dans la journée et hétérogènes du point de vue des langues parlées. Les interprètes professionnels permettent, par leur action, d’établir une communication tant culturelle que linguistique, et de faciliter ainsi l’intégration dans le système de santé.

    * Personne dont la langue maternelle est une langue étrangère, dans la communauté où elle se trouve.

     

    Aller plus loin

    En savoir plus