Covid-19 : favoriser la prise en charge ville-hôpital au domicile des patients

Actualité

Dans un contexte de fortes sollicitations du système de soins hospitalier, des professionnels de santé libéraux et des établissements de santé du Grand Est se sont engagés dans la prise en charge coordonnée au domicile de patients Covid+ nécessitant un traitement sous oxygène.

Un projet multi partenarial entre les professionnels de la ville et de l'hôpital

Ce projet implique les Unions régionales des professions de santé - URPS (Médecins, Pharmaciens, Biologistes, Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes), les établissements de santé et les plateformes territoriales d’appui de Grand Est.

 

Eviter la saturation des services d'hospitalisation Covid

Les objectifs visent à définir un processus de prise en charge pluri professionnelle de patients COVID+ nécessitant un traitement sous oxygène à domicile, permettant d’anticiper une éventuelle saturation des services d’hospitalisation COVID :

  • En pré-hospitalier afin de limiter les hospitalisations de patients qui pourraient être maintenus à domicile ;
  • En post-hospitalier afin que l’hôpital puisse faire sortir des patients plus tôt lorsque ceux-ci ne présentent plus de facteur de gravité, même s’ils nécessitent encore une oxygénothérapie.

 

Un parcours de soins coordonné par une équipe pluri professionnelle de premier recours

La prise en charge est mise en place par une équipe pluri professionnelle de premier recours dans le cadre d'un parcours de soins coordonné :

  • Le médecin généraliste  assure la coordination des professionnels de santé, les prescriptions et le suivi médical ;
  • Des infirmiers assurent la surveillance au domicile du patient, le nursing et la dispensation des médicaments : au moins 2 visites par jour (matin et soir), au mieux 3 visites par jour ;    
  • Des kinésithérapeutes surveillent la saturation en oxygène et la fréquence respiratoire au moins une fois par jour du patient à son domicile ;
  • Le  prestataire d’oxygénothérapie à domicile assure la mise en place et le suivi 24h/24 et 7j/7 des dispositifs médicaux et techniques.

La plateforme territoriale d'appui (PTA) est reconnue comme porte d’entrée unique des orientations en sortie d’hospitalisation.

 

Plusieurs territoires du Grand Est déjà engagés dans le processus

La mise en œuvre du protocole a démarré le 23 novembre sur Strasbourg et s’est étendue ensuite à d’autres territoires (Reims, Nancy, Lunéville, Meuse) selon des modalités adaptées à chaque territoire (patients avec ou sans oxygène, télésurveillance..), mais toujours en lien avec les services hospitaliers référents, les médecins généralistes et les plateformes territoriales d'appui.

Cette coordination dans la prise en charge du Covid-19 a vocation à être renforcée et doit permettre d’adapter les réponses offertes en proximité par une articulation efficiente avec la ville.

Une mise en commun des retours d’expériences, associant les partenaires des différents territoires d’expérimentation est prévue le 29 janvier par l’ARS, afin d’identifier les freins et leviers à la mise en œuvre.

Le projet a par ailleurs été présenté au Ministère, pour alimenter leur demande de remontée d’expériences de terrain dans le suivi ambulatoire des patients COVID.