Tous ensemble pour votre santé

Cet été, préservez votre santé !

Actualité
Date de publication
Visuel
Plage du Grand bleu à Pont-à-Mousson
Afin de passer un été en toute sérénité, l’ARS vous indique les sites où se baigner dans des eaux contrôlées, rappelle les conseils utiles en période de forte chaleur, les bons gestes pour vous protéger du moustique tigre et comment repérer et éliminer l’ambroisie. Prenez toutes les précautions qu'il faut pour passer un bel été !
Corps de texte

Baignez-vous en toute sécurité

La période estivale avec ses fortes chaleurs a déjà bien démarrée et avec elle l’envie de baignade. Pour vous permettre de trouver un environnement de qualité, l’Agence Régionale de Santé surveille la qualité des eaux de baignade de la région pendant les mois d’ouverture au public. En 2017, 90  sites font l’objet d’un contrôle sanitaire régulier sur l’ensemble des zones accessibles où la baignade est autorisée. Si les résultats ne sont pas conformes, la baignade est limitée ou interdite.

> Consultez la carte des lieux de baignade et les résultats du contrôle sanitaire des eaux du territoire alsacien, du territoire champardennais et du territoire lorrain.

Quelques conseils

  • Baignez-vous de préférence sur des sites surveillés et respectez les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade.
  • Surveillez en permanence vos enfants au bord de l’eau et dans l’eau ; équipez-les de brassards adaptés ou d’un maillot de bain à flotteur.
  • Evitez les repas trop copieux ou la consommation d’alcool avant la baignade.
  • Entrez progressivement dans l’eau, surtout après une exposition prolongée au soleil, pour éviter toute hydrocution.
  • Ne surestimez pas vos capacités physiques ; en cas de crampe pendant la baignade, placez-vous sur le dos, calmez-vous au maximum, prenez de grandes inspirations et appelez à l’aide.

 

Adoptez les bons réflexes en période de forte chaleur

Pendant cette période, les personnes dépendantes, âgées, handicapées, les femmes enceintes et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables. Il est important que l’entourage (famille, voisins, amis…) prenne régulièrement des nouvelles et rappelle les bons réflexes :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif.
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour.
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool.
  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...).
  • Evitez les efforts physiques.
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais).

Un numéro d’information est mis à disposition du public : Canicule Info Service au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

 

Protégez-vous du moustique tigre

Implanté dans 33 départements dont le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, le moustique tigre ou aedes albopictus fait l’objet d’une surveillance renforcée entre le 1er mai et le 31 octobre. Facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches sur le corps et sur les pattes, le moustique tigre peut, dans certaines conditions bien particulières, transmettre la dengue, le chikungunya ou le zika.

Si vous pensez avoir observé un moustique tigre dans votre commune, vous pouvez le signaler sur www.signalement-moustique.fr et contribuer ainsi à la surveillance de son implantation.

> Consultez le dépliant « Ce qu’il faut savoir sur le moustique tigre » et la carte de présence du moustique tigre en France.

Les bons gestes pour limiter le développement des moustiques dans mon environnement

  • Eliminer les endroits où l’eau peut stagner (petits récipients, pneus usagés…).
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine ou si possible : supprimer les soucoupes des pots de fleurs ; remplacer l’eau des vases par du sable humide.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement les gouttières, regards, caniveaux et drainages.
  • Couvrir les réservoirs d’eau avec un couvercle étanche, un voile moustiquaire ou un simple tissu (bidons d’eau, citernes, bassins).
  • Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau (eau de Javel, galet de chlore).

Et si vous partez à l’étranger, dans une région où des cas de dengue, chikungunya ou zika ont été signalés, protégez-vous pour éviter de vous faire piquer en portant des vêtements amples et couvrants et en utilisant des répulsifs anti-moustiques, des moustiquaires…

 

Repérez et éliminez l’ambroisie

L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante envahissante dont le pollen émis en fin d’été est très allergisant. Il existe d’autres ambroisies également envahissantes et à pollen allergisant (ambroisie trifide, ambroisie à épis lisses…).

Collectivités, associations et organisations professionnelles, mais aussi particuliers, nous sommes tous concernés ! À partir de juin, la plante est suffisamment développée pour être reconnaissable. Action préventive majeure, la destruction des plants d’ambroisie doit donc être engagée avant le démarrage de sa floraison à la mi-juillet, pour limiter sa reproduction et son expansion.

> Consultez les fiches « Reconnaître l’ambroisie » et « Que faire en présence d’ambroisie ».