Implication des technologies numériques sur la Qualité de Vie au Travail - Actions Innovantes et Apprenantes (ACIA)

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Médico-social Offre de soins SI de santé et télémédecine
En cours d'attribution

L’ARS Grand Est et l’Aract Grand Est invitent les structures sanitaires et médico-sociales publiques et privées à intégrer une démarche collective relative à l’impact des technologies numériques sur la qualité de vie au travail.

Le numérique s’impose dans le système de santé comme un levier de sa modernisation pour gagner en efficience, améliorer les parcours de soin et soutenir les professionnels de santé dans leur travail au quotidien. Si les potentialités offertes par le numérique sont réelles, les transformations numériques viennent aussi bousculer l’organisation et les façons de travailler. Le contenu du travail, le rythme et les espaces de travail, les relations entre professionnels et avec les patients sont des dimensions qui évoluent du fait du numérique avec des effets positifs et négatifs en matière de qualité de vie au travail, de qualité du travail et de qualité de prise en charge.

Se pose alors la question des objectifs à donner à ces innovations, des façons de les construire et des processus et conditions méthodologiques, organisationnelles et politiques qui vont permettre de garantir leur mise en œuvre dans les meilleures conditions.

Les systèmes numériques tendent en effet à rationaliser l’activité dans des cadres précis. Le risque est de considérer que c’est alors uniquement aux systèmes humains et organisationnels de s’adapter. Afin de réduire les tensions entre les bénéfices et les risques possibles du numérique, une réflexion doit s’engager dans chaque structure sur ce que l’on veut faire et sur les possibilités d’adapter au mieux le projet aux finalités visées.

L’implantation réussie d’un nouveau système numérique dépend pour une grande part de la capacité des acteurs sociaux à relever le défi de la concertation pour tirer parti des meilleures facettes du numérique et conjurer un certain nombre de risques.

Cette réflexion prend appui sur les orientations définies par le Ministère des Solidarités et de la Santé pour accélérer le virage numérique dans le cadre du plan « Ma santé 2022 » ainsi que les enseignements tirés de la concertation du « Ségur de la Santé 2020 ».

L’enjeu est double :

  • Mieux appréhender les impacts des transformations numériques sur le travail des professionnels dans les établissements/structures de santé et médico-sociaux, les groupements ou les territoires pour développer des connaissances et des capacités d’action dans le cadre de ces transformations ;
  • Mieux inscrire les enjeux de qualité du travail, des conditions de travail et du dialogue social dans les projets de transformation numérique, dans un contexte de développement de la e-santé.

De façon à déployer des ACIA dans les régions, la DGOS et l’ANACT ont défini une procédure d’appels à candidature qui se décline en deux phases et en région :

  1. Phase exploratoire - Janvier à Septembre 2022 : le lancement d’un premier appel à candidature en 2021 à destination des ARS en lien avec l’ARACT de leur région pour mobiliser quelques établissements, groupements ou territoires qui souhaitent participer à explorer et approfondir les impacts du numérique sur les organisations et les conditions de travail des professionnels du champ de la santé et du médico-social
  2. Phase expérimentale le lancement d’un second appel à projets en 2022 à destination des ARS en lien avec l’ARACT de leur région pour mobiliser quelques établissements, groupements ou territoires qui souhaitent participer à la mise en œuvre d’actions expérimentales visant à répondre à leurs enjeux et préoccupations vis-à-vis des transformations numériques et de la QVT

Une ACIA (Action Collective Innovante et Apprenante) rassemble des collectifs de 4 à 8 structures pour faire se rencontrer différents profils d’acteurs. Elle s’appuie sur des méthodes participatives de co-construction avec l’objectif d’équiper le dialogue social et professionnel par la compréhension du travail de terrain. Ceci va permettre de faciliter la concertation sur les transformations numériques du travail et développer des apprentissages, en articulant réflexion collective et expérimentation pour développer de nouvelles façons d’agir.

Le présent appel à candidature s’inscrit donc dans le cadre de la phase exploratoire en constituant un groupe de structures volontaires qui s’engageront à contribuer à une démarche d’exploration relative aux transformations numériques et à la qualité de vie au travail.

Les candidatures devront être adressées au plus tard le 24/09/2021 à minuit.

Les candidatures devront être adressées au plus tard le 24/09/2021 à minuit, par voie électronique aux adresses suivantes :

ars-grandest-da-parcours-pa@ars.sante.fr
g.plancon@anact.fr

Toutes les questions relatives à cet appel à candidature pourront être formulées aux adresses suivantes :

ars-grandest-da-parcours-pa@ars.sante.fr ou ars-grandest-rh-en-sante@ars.sante.fr