Handicap : les équipes mobiles d’appui médico-social à la scolarisation se déploient en Grand Est

Actualité
Date de publication
Visuel
Enfant en situation de handicap en milieu scolaire
Les équipes mobiles d’appui médico-social à la scolarisation des enfants en situation de handicap (EMAS) se déploient en région Grand Est. Après une première phase expérimentale engagée en 2019, l’heure est au déploiement de 10 équipes couvrant l'ensemble des départements de la région et financées par l’ARS. Illustration avec l’expérience ardennaise pilotée par l’APAJH.
Corps de texte

L’Equipe mobile d’appui médico-social à la scolarisation des enfants en situation de handicap (EMAS) des Ardennes est l’une des 3 équipes retenues à titre expérimental dans la région Grand Est en 2019. Désormais pérennisée, cette équipe mobile continue à proposer son soutien aux équipes pédagogiques des écoles, collèges et lycées du département.

Nicolas Ducarmes APAJH et Virginie Goncalves EMAS

Premier retour d’expérience et point de vue de Nicolas Ducarmes, directeur général de l’APAJH Ardennes et Virginie Goncalves, éducatrice spécialisée, coordinatrice de l’EMAS.

Quel est le champ d’intervention de l’EMAS mise en place dans les Ardennes ?

Nicolas Ducarmes et Virginie Goncalves : « Nous intervenons sur l’ensemble des établissements scolaires, de la maternelle au lycée, auprès des équipes pédagogiques et des AESH, lorsqu’un besoin est identifié pour faciliter la scolarisation d’un élève en situation de handicap, quelle que soit sa déficience : intellectuelle, auditive, visuelle, troubles du comportement, autisme, physique… Notre objectif est de favoriser l’inclusion des élèves en apportant aux équipes pédagogiques en place les informations nécessaires à la compréhension du handicap pour qu’elles puissent mettre en œuvre des adaptations permettant de faciliter les apprentissages.

Nos interventions prennent selon le cas la forme de conseils (aménagements, matériel spécifique,  …), d’actions de formation, de temps d’écoute et d’échanges avec les enseignants, les familles, les auxiliaires de vie scolaire de l’enfant… ».

Quelles sont les compétences mobilisées au sein de votre équipe mobile ?

N.D et V.G : « Nous disposons d’un plateau technique de professionnels sollicités au regard des besoins identifiés. Il s’agit de professionnels salariés qui consacrent une partie de leur temps de travail aux activités de l’EMAS.

Cette souplesse nous permet de mobiliser des compétences très larges : médecin psychiatre, psychologue, psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, éducateur spécialisé (langue des signes …), formateur spécialisé (autisme …), enseignant spécialisé (déficit intellectuel/handicap physique…).

Nous faisons également ponctuellement appel à d’autres professionnels (ergothérapeutes …), grâce à des partenariats avec des établissements spécialisés. »

Quel premier bilan tirez-vous depuis le lancement de votre activité il y a un an ?

N.D et V.G : « Nous sommes intervenus plus de 60 fois auprès d’équipes pédagogiques depuis la mise en place de l’EMAS. La fluidité de nos interventions repose sur un partenariat très étroit avec l’Inspection de l’Education nationale, qui facilite nos échanges avec les établissements et les équipes pédagogiques au bénéfice des enfants concernés. C’est un véritable atout.

Nos interventions font l’objet d’une évaluation systématique, sous la forme d’un questionnaire de satisfaction pour lequel nous avons de très bons retours.

Parmi nos points forts : la réalisation systématique d’un bilan, la mise à disposition de mémos à destination de l’équipe de l’établissement, la fourniture de matériel - par exemple un timer pour un enfant autiste…

A l’occasion de cette rentrée, nous allons intensifier l’information à destination des équipes pédagogiques afin de mieux leur faire connaître notre offre de service en fonction des situations rencontrées ».

Les professionnels de l’équipe mobile d’appui médico-social ardennaise

Les professionnels de l’équipe mobile d’appui médico-social ardennaise