Grippe : comment faire pour (essayer de) l’éviter

Article
Visuel
Contre les virus de l'hiver
Depuis mi-février, l’activité grippale est en diminution et le pic a vraisemblablement été atteint* dans toutes les régions. L’ensemble des régions métropolitaines demeure toutefois encore en épidémie. Comment faire pour tenter d’éviter la grippe ? Le point avec le rappel de quelques recommandations simples.
Corps de texte

La prévention par les gestes barrière, pour diminuer le risque de grippe

Il existe des gestes d’hygiène à mettre en pratique contre les virus de l’hiver, notamment la grippe :

  • éternuer dans le pli de son coude (plutôt que dans ses mains)
  • se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique
  • utiliser un mouchoir à usage unique
  • porter un masque jetable quand on présente un syndrôme grippal, en particulier au contact des personnes fragiles (enfants, personnes âgées, femmes enceintes…).

La vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Un délai de 15 jours après la vaccination est nécessaire pour être protégé.

* Source : Santé Publique France – cf. bulletin épidémiologique sur la grippe, 20 février 2019

Quelques chiffres-clés en Grand Est

 

Depuis le début de l'automne :

  • 94 épisodes d’infections respiratoires aiguës signalés en collectivités de personnes âgées ;
  • cas de grippe grave : 60 cas hospitalisés en réanimation signalés par les services de réanimation sentinelle.

Au cours de la semaine du 11 février :

  • La part d'activité liée à la grippe dans les services d'urgence (3,7 %) était toujours en hausse et supérieure à celle observée les années précédentes à la même période. Prés d'1/4 des passages liés à la grippe (24 %) ont été suivis d'une hospitalisation.
  • La part d'activité liée à la grippe dans les associations SOS Médecins commence à diminuer (19 % vs 23 % la semaine précédente). Elle reste cependant supérieure à celle observée les années précédentes à la même période