Tous ensemble pour votre santé

Du changement dans l’accès aux études d’infirmières

Actualité
Date de publication
Visuel
Santé mentale adolescente
Pour la rentrée de septembre 2019, l’admission en Institut de Formations en Soins Infirmiers (IFSI) se fait via la plateforme Parcoursup pour les néo-bacheliers et les étudiants en réorientation.
Corps de texte

Jusque là, les candidats passaient un concours organisé par chaque institut de formation en soins infirmiers (IFSI) ou par des groupements d’IFSI, avec des épreuves écrites d’admissibilité et un oral d’admission.

La sélectivité des concours était très variable selon les IFSI, certaines places restant non pourvues, notamment dans des zones démographiquement en tension.

Le cout du dispositif concours était loin d’être négligeable pour les étudiants et leurs familles, les candidats passant souvent plusieurs concours

Pour la rentrée universitaire 2019, les étudiants (néo-bacheliers, étudiants en réorientation) intégreront la formation en soins infirmiers via la plateforme Parcoursup (formulation de vœux et admission sur dossier). Ils s’engageront alors pour trois années d’études sanctionnées par le diplôme d’État d’infirmier (diplôme reconnu grade licence).

Pour les étudiants en reconversion professionnelle, le concours avec épreuves de sélection restera la voie d’accès.

32 instituts de formation en soins infirmiers (IFSI), soit 1 770 étudiants, sont concernés pour la région Grand Est.
 

Objectifs de cette réforme :              

  • mieux accompagner les néo bacheliers dans leur projet d’orientation
  • renforcer la filière en la rendant plus visible
  • renforcer le dialogue IFSI/lycée sur l’orientation progressive des étudiants
  • permettre que toutes les places en IFSI soient pourvues
  • réduire le cout pour les familles : suppression des coûts d’inscription aux concours et des frais de déplacement…

    En début d’année, une réunion technique en présence de l’ARS Grand Est, des Universités de Reims, de Nancy et de Strasbourg, de la Région, du rectorat et des directeurs d’IFSI de la région a permis de présenter à l’ensemble des parties prenantes le dispositif Parcoursup ainsi que le calendrier de mise en œuvre.

    Les instituts se sont regroupés par bassin universitaire et un établissement pilote ainsi qu’un directeur référent ont été désignés par l’ARS au niveau de chaque regroupement.

    L’ARS a également mis en place un comité de pilotage comprenant un référent ARS et le directeurs référent au niveau de chaque regroupement. Ce groupe de pilotage a accompagné les IFSI tout au long du processus.

    En septembre dernier, les ministères en charge de la santé et de l'enseignement supérieur avait lancé une mission de concertation sur l’intégration universitaire des formations de santé sur l'ensemble du territoire à compter des rentrées 2018 et 2019.

    Les objectifs de cette intégration :

    Les enjeux de cette intégration :

    • Adapter les missions, les métiers et les compétences des professionnels de santé aux besoins de la population et à l’évolution des prises en charge
    • Développer l’inter professionnalité en favorisant la transversalité durant la formation (temps communs, mutualisation d’enseignements)
    •  Faire évoluer le partage de compétences entre les professionnels médicaux et non médicaux et bâtir des métiers intermédiaires (pratiques avancées)
    •   Prendre en compte la formation tout au long de la vie et construire une filière LMD complète pour les formations paramédicales
    • Développer de nouveaux champs de recherche
    • Développer des champs de recherche dans les domaines de soins infirmiers, de la réadaptation, de la maïeutique et de l’appareillage
    • Organiser la qualification d’enseignants chercheurs issus des filières paramédicale afin de constituer des équipes d’enseignants chercheur pluridisciplinaires
    • Harmoniser les droits des étudiants et créer de nouveaux parcours
    •  Reconnaitre les étudiants des formations paramédicales comme étudiants de l’Université afin qu’ils puissent disposer des mêmes droits et des mêmes services que l’ensemble des étudiants inscrits en cursus LMD
    •  Créer des dispositifs de passerelles, permettre la réalisation de doubles cursus

    La réforme est déployée dans le Grand Est par la mise en place des pratiques avancées, l’inscription de la formation infirmière dans Parcoursup et la mise en place de départements de la santé au sein des
    les 3 universités du Grand Est.

    Afin de faciliter la mise en place de ces départements, l’ARS finance 2 postes  pour chacune des 3 universités.

    Aller plus loin

    Liens utiles

    Bloc Liens Utiles