Tous ensemble pour votre santé

Dispositif de télémedecine à la maison de santé pluriprofessionnelle de Dieuze

Actualité
Date de publication
Visuel
télémédecine
La télémédecine constitue une nouvelle forme d’organisation de la pratique médicale au service du parcours de soins du patient qui vise à répondre à des défis tels que le vieillissement de la population ou encore le suivi approfondi des maladies chroniques.
Corps de texte

La télémédecine permet d’établir un diagnostic, d’assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d’effectuer un suivi de l’état des patients.

L’ARS Grand Est conduit une politique volontariste pour encourager cette forme de pratique médicale qui, s’est traduite par un accompagnement des initiatives de terrain à travers les groupements de coopération sanitaires e-santé ou encore directement auprès des établissements.

Inauguré en automne 2017, l’implantation d’une activité de télémédecine à la MSP de Dieuze a vu le jour afin de pallier cette carence. Le départ en retraite du seul médecin ophtalmologiste localisé à Dieuze a laissé l'arrondissement de Château-Salins sans spécialiste, sans accompagnement ophtalmologique possible pour les personnes âgées, souvent isolées, de ce secteur rural.

L’activité de télémédecine s’inscrit comme un vecteur de désenclavement médical de ce territoire rural.

Pour les médecins libéraux en exercice sur ce secteur, il s'agit d'une prise en charge qualitative de leurs patients diabétiques pour la détection des rétinopathies diabétiques. En 2018, 92 patients ont bénéficié d'une consultation de dépistage de la rétinopathie diabétique.

Ainsi les projets de télémédecine en lien avec la Clinique Claude Bernard (rétinographie) et le CHRU de Nancy (gériatrie, soins palliatifs, et dermatologie) sont opérationnels depuis octobre 2017.

Le rétinographe a été financé par l’Agence et l’investissement relatif au charriot mis à disposition de l’établissement, pris en charge par le groupement d'intérêt public Pulsy.