Tous ensemble pour votre santé

Deux nouvelles aides à l’installation pour les médecins généralistes : l’ASI et l’ADEC

Actualité
Date de publication
Visuel
Aides à l'installation des médécins
L’Agence Régionale de Santé Grand Est propose deux nouvelles aides financières pour l’installation des médecins généralistes en région Grand Est : l’aide spécifique à l’installation (ASI) d’un montant de 50 000 € et l’aide au développement de l’exercice coordonné (ADEC) d’un montant de 25 000 €. Découvrez en vidéo les conditions de ces deux nouvelles aides.
Corps de texte

 

 

Ce dispositif a vocation à favoriser l’installation des médecins généralistes dans les zones d’action complémentaire en les aidant notamment à faire face aux frais d’investissement générés par le début de l’activité libérale et à développer l’exercice en mode coordonné.

Qui est concerné ? Les médecins spécialistes en médecine générale, libéraux, s’installant ou installés depuis le 01/01/2018, à l’exception des médecins adjoints, assistants, remplaçants exclusifs, collaborateurs (salariés ou libéraux conventionnés).

Quelles sont les conditions ?

  • S’installer dans une zone d’action complémentaire (ZAC) pour une durée minimale de 5 ans
  • Exercer une activité libérale conventionnée dans le secteur à honoraires opposables
  • Proposer une offre de soins de plus de 8 demi-journées par semaine
  • Exercer en mode coordonné (formalisé via un projet de santé déposé à l’ARS, datant de moins de 5 ans) au moment de la demande ou au plus tard au terme du contrat
  • Participer au dispositif de permanence des soins ambulatoires

Quel est le montant ? Une aide forfaitaire de 50 000 € versée en deux fois (25 000 € à la demande et 25 000 € un an plus tard)

Ce dispositif a vocation à favoriser l’installation des médecins généralistes dans les zones hors vivier en les aidant notamment à faire face aux frais d’investissement générés par le début de l’activité libérale et à développer l’exercice en mode coordonné. Il vise également à renforcer l’accès aux soins dans les zones d’action complémentaire et les zones d’intervention prioritaire.

Qui est concerné ? Les médecins spécialistes en médecine générale, libéraux, s’installant ou installés depuis le 01/01/2018, à l’exception des médecins adjoints, assistants, remplaçants exclusifs, collaborateurs (salariés ou libéraux conventionnés)

Quelles sont les conditions ?

  • S’installer dans une zone hors vivier pour une durée minimale de 5 ans
  • Réaliser une partie de son activité libérale, de remplacement ou salariée, en zone d’intervention prioritaire ou en zone d’action complémentaire (10 jours/an minimum)
  • Exercer une activité libérale conventionnée dans le secteur à honoraires opposables
  • Proposer une offre de soins de plus de 8 demi-journées par semaine
  • Exercer en mode coordonné (formalisé via un projet de santé déposé à l’ARS, datant de moins de 5 ans) au moment de la demande ou au plus tard au terme du contrat
  • Participer au dispositif de permanence des soins ambulatoires

Quel est le montant ? Une aide forfaitaire de 25 000 € versée en deux fois (12 500 € à la demande et 12 500 € un an plus tard)

Retrouvez toutes les aides à l’installation des médecins