Tous ensemble pour votre santé

De juin à octobre 2019 : des formations pour agir contre l’habitat indigne

Actualité
Date de publication
Visuel
DT 51 habitat insalubre
La délégation marnaise de l’ARS Grand Est organise, avec le Pôle Départemental de Lutte Contre l’Habitat (PDLHI) de la Marne, entre juin et octobre, des journées pour sensibiliser les intervenants à domicile aux problématiques de l'habitat indigne sur le territoire marnais.
Corps de texte

La lutte contre l’habitat indigne est portée par plusieurs ministères dont celui de la santé. En effet, l’habitat est un déterminant essentiel de la santé pour tous, et particulièrement chez les séniors et les enfants, populations qui font l’objet de points spécifiques.

L’ARS a en charge le volet « insalubrité » qui est constaté dans un habitat quand plusieurs désordres importants sont susceptibles d’engendrer des pathologies (asthme, allergie etc.) ou des atteintes physiques (chute électrocution etc…).

Ces formations sont à destination des intervenants à domicile sur des territoires ciblés car ils jouent un rôle important dans le repérage des cas d’habitat indigne.

En effet, le domicile fait partie du domaine de l’intime, et de nombreuses personnes sont réticentes à ouvrir leur porte ou à se plaindre.

Les intervenants à domicile, agissant sur d’autres domaines que l’habitat (assistantes sociales, infirmière, MSA…), sont amenés à pénétrer dans des logements mais sans avoir nécessairement la connaissance des désordres de l’habitat.  Or, connaître les dispositifs existants est indispensable pour agir sur le logement dans un objectif de prévention et de maintien à domicile.

Ces formations leur donnent quelques clés dans le repérage et le signalement, dans l’objectif de résoudre des désordres tout en protégeant les occupants, et donc en préservant leur santé et leur sécurité.

Ces journées de sensibilisation sont aussi l’occasion de faire un focus sur 2 populations prioritaires du Projet Régional de Santé : les personnes âgées et les enfants. Quand on est très jeune ou très vieux, le temps passé au domicile est très important (en moyenne plus de 16h/jour) et donc, il est très important que le domicile soit sécurisé.

On sait, par ailleurs, que l’environnement de l’enfant est fondamental pour son développement : l’habitat doit être exempt de plomb, suffisamment lumineux, ventilé, avec un espace suffisant etc… De même, on estime qu’1 personne âgée de plus de + de 65 ans sur 3 chutera dans l’année à son domicile, d’où l’importance de l’adaptation et de la mise aux normes des logements.

  • Une présentation des missions du Pôle Départemental de Lutte Contre l’Habitat (PDLHI)
  • Une présentation des différents désordres susceptibles d’être rencontrés dans des logements : péril, incurie, insalubrité…
  • Que faire ? Les différents risques pour la santé, les procédures de traitement pour résoudre les désordres

Les dates des sessions de formation

13 juin à Sézanne (29 participants)
25 juin à Vitry-le-François (complet)

5 septembre à Vitry-le-François
17 septembre à Montmirail
3 octobre à Fismes (complet)

Aller plus loin

Documents à télécharger