Tous ensemble pour votre santé

Chronologie de « l’épisode cas groupé de légionellose » à Strasbourg et son agglomération

Actualité
Date de publication
Entre le 1er novembre et le 12 décembre 2019, 24 cas de légionellose ont été diagnostiqués chez des patients âgés de 42 à 88 ans résidant sur l'agglomération de Strasbourg ou s’y étant déplacé.
Corps de texte

13/11 : 4 cas de légionellose ayant fréquenté le département du Bas-Rhin pendant leur période d’exposition (c'est-à-dire 10 jours précédant la date de début de leurs symptômes) ont été déclarés. Ces 4 cas résidaient dans le Bas-Rhin. Après une analyse des codes postaux des domiciles, un secteur géographique commun a été identifié, il s’agit de l’ouest de l’agglomération de Strasbourg.

14/11 : 1ère réunion cellule de coordination « de suspicion de cas groupé » entre l’ARS Grand Est Veille Sanitaire et Santé Environnement et le Service Hygiène et de Santé-Environnement (SHSE) de la ville Strasbourg. Les actions suivantes ont été menées :

- Investigation des cas par enquête environnementale poussée (déplacements, réseaux d’eau chaude, installations à risque dans l’environnement de chaque patient). Recensement cartographique des tours aéroréfrigérantes dans un rayon de 6 km autour des cas (sens des vents dominants).

15/11 : 2de réunion cellule de coordination

18/11 : 6 cas de légionellose domiciliés dans l’Ouest de l’agglomération strasbourgeoise.

19/11 : Déplacement sur site afin de visualiser l’environnement immédiat des lieux d’habitation des patients et identification des installations potentiellement à risque.

19/11 au 21/11 : Information de l’URPS ML (médecins libéraux), de l’ordre des médecins, des établissements sanitaires et médico sociaux, et du SAMU

20/11 : 3ème réunion cellule de coordination

Les mesures de gestion mises en place ont été :

  • Poursuite des enquêtes environnementales poussées pour chacun des cas.
  • Prélèvements inopinés effectués par la DREAL Grand Est en date du 20 novembre sur 5 Tours AéoRéfrigérés (TAR) situées dans un périmètre de 7 km du centre de Lingolsheim.
  • Demande d’analyse sur le brumisateur d’une enseigne de grande distribution fréquentée par plusieurs cas.
  • Demande d’analyses sur une station de lavage situé à proximité de l’enseigne de grande distribution.
  • Sollicitation de Météo France pour analyse de la rose des vents sur une période débutant au 18 octobre : mise en évidence de vents en provenance du Sud et Sud-Ouest.

 

21/11 : 1er communiqué de presse commun Préfecture, ARS et Eurométropole de Strasbourg

22/11 : déplacement au sein de la chaufferie des Tanneries pour comprendre le fonctionnement et demander des analyses environnementales.

22/11 : 9 cas de légionellose inclus.

25/11 : l’analyse des prélèvements inopinés réalisés par la DREAL Grand Est a permis d’identifier une Tour AéoRéfrigéré (TAR) positive à Legionella pneumophila à 41 000 UG/l. La DREAL a prescrit les mesures d’urgence d’arrêt immédiat de la dispersion de légionelles, formalisées par un Arrêté Préfectoral. Une deuxième Tour AéoRéfrigéré (TAR) présentait un prélèvement positif à Legionella pneumophila. Par précaution, un arrêt de l’installation, ainsi qu’une désinfection ont été appliqués.

26/11 : 4ème réunion cellule de coordination

Les décisions suivantes ont été prises :

  • Intégration de 2 autres Tours AéoRéfrigérés (TAR) dans les investigations environnementales.
  • Poursuite des investigations concernant d’autres sources potentielles d’exposition.
  • Compléter les informations de Météo France avec les taux d’humidité et les températures.
  • Sollicitation d’EpiRhin pour information des autorités sanitaires allemandes concernant la situation de cas groupés.

 

26/11 : 11 cas de légionellose inclus.

29/11 : 5ème réunion cellule de coordination

29/11 : 12 cas de légionellose inclus.

03/12 : 12 cas inclus. Poursuite des investigations des autres sources de contamination possible.

06/12 : réception des résultats environnementaux (brumisateurs, stations de lavage, réseau ECS domicile). Les résultats sont négatifs.

10/12 : 16 cas inclus. Actualisation du message aux URPS, ordres de médecins, établissements sanitaires et médico sociaux, SAMU

10/12 : réception des 1ers résultats de la chaufferie, analyses par méthode génomique. Les résultats sont positifs mais non affinés et nécessitent d’entreprendre des analyses complémentaires pour déterminer le sérotype : Analyse et comparaison des types de bactéries pour rechercher la légionnelle Lp1.

12/12 : réalisation de nouveaux prélèvements à la chaufferie et arrêt de la chaudière à condensation par principe de précaution.

13/12 : 18 cas inclus. Nouvelle campagne d’analyses inopinées auprès des Tours AéoRéfrigérés (TAR) dans un périmètre élargi, environ 10 km, et demande d’actions de désinfection par principe de précaution. De nouveaux prélèvements sont effectués sur d’autres chaufferies.

13/12 : réunion en préfecture avec santé Publique France, DREAL, ARS (santé environnement et veille sanitaire), SHSE de la ville de Strasbourg, DDPP et mairie de Lingolsheim.

17/12 : 22 cas inclus. Réception des 1ers résultats environnementaux (2ème campagne) sur les Tours AéoRéfrigérés (TAR), négatifs sur le type de bactéries recherché. Pour certaines sources, des prélèvements ont été transmis au Centre National de Référence de Lyon.

17/12 : nouveaux prélèvements à la chaufferie des tanneries (sur d’autres points de prélèvement par rapport aux précédents)

18/12 : 2ème communiqué de presse commun Préfecture, ARS et Eurométropole de Strasbourg

20/12 : 23 cas inclus. Réception des résultats des Tours AéoRéfrigérés (TAR) négatifs sur le type de bactéries recherché.

24/12 : 24 cas inclus. 1ers éléments analytiques permettant d’affirmer que pour 3 patients, la souche clinique est identique. Ces résultats permettent de confirmer la suspicion de cas groupés.

27/12 : 24 cas inclus résidant. Les prélèvements de la chaufferie mettent en évidence la présence de légionelles Lp1 identique avec les souches des patients.

31/12 : 24 cas ont été inclus résidant ou ayant fréquenté le secteur Ouest de l'agglomération de Strasbourg : 10  résident ou se sont rendus dans la commune Lingolsheim, 10 résident ou se sont rendus dans des quartiers limitrophes de l’Ouest de Strasbourg (Montagne verte, Cronenbourg, Koenigshoffen, Hautepierre) ou des communes limitrophes (Ostwald) et 4 cas résident dans des communes plus éloignées de l’agglomération mais se sont rendus dans l'agglomération Ouest de Strasbourg. Les cas sont survenus entre le 1er novembre et le 12 décembre 2019. Absence à date de déclaration de nouveaux cas rattachables à ce cas groupés.

03/01 : 3ème communiqué de presse commun Préfecture, ARS et Eurométropole de Strasbourg

 

Information téléphonique régulière du service d’infectiologie des HUS

Au total environ 120 prélèvements environnementaux ont été réalisés : les résultats analytiques (produits après 10 jours de cultures) ont révélé des résultats positifs sur des tours aéroréfrigérantes  et/ou des réseaux d’eaux, et ont donné lieu à des opérations de désinfection. La recherche des sérogroupes confiée au centre national de référence des légionelles (à Lyon) a permis de conclure – au fur et à mesure de leur traitement- qu’il ne s’agissait pas des même souches que celles des patients.