Tous ensemble pour votre santé

Accompagnement de la Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences (GPMC) des établissements du Grand Est

Actualité
Date de publication
Visuel
Présentation de la politique GPMC
Présentation par l'ARS Grand Est de la politique GPMC le 4 mars 2019 à Nancy.
L’ARS Grand Est accompagne les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, publics et privés dans les enjeux des ressources humaines notamment par le déploiement d’une politique de GPMC (gestion prévisionnelle des métiers et des compétences) tout en déployant des axes d’actions régionales.
Corps de texte

La gestion prévisionnelle des métiers et des compétences (GPMC) permet une gestion dynamique et préventive des ressources humaines. A partir d’un état des lieux de l’existant, elle permet d’anticiper les écarts entre les futurs besoins en compétences et les ressources disponibles et d’identifier les ajustements nécessaires. La mise en place de la GPMC doit permettre de faire coïncider les besoins en compétences des établissements et les projets personnels des agents et salariés. Elle vise également à piloter les effectifs et les compétences des ressources humaines à moyen et long terme.

Le volet GPMC et pilotage des effectifs et de la masse salariale doit permettre d’accompagner les établissements dans le développement d’une culture prospective dans le domaine des ressources humaines.

La prise en compte des besoins des populations et des territoires résultant notamment, en matière de santé, de la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, alliée aux enjeux démographiques des personnels exerçant dans les établissements de santé, d’une part, ainsi que l’évolution de l’organisation des services, d’autre part, nécessitent en particulier de mobiliser tous les leviers d’action de la gestion des ressources humaines dont la GPMC est un axe essentiel.

L’ARS a ainsi financé en 2018, en lien avec l’ANFH, la réalisation d’une cartographie régionale des métiers de la fonction publique hospitalière afin de disposer  d’un état des lieux précis par métiers.

Cette démarche globale ainsi que le focus LOGIMEDH a été présenté à l’ensemble des acteurs lors d’une réunion régionale organisée par l’ARS en présence du CNG le 4 mars 2019.

L’ARS Grand Est déploie la démarche proposée et menée en partenariat avec l’ANFH (Association Nationale pour la Formation permanente du personnel Hospitalier) pour la réalisation d’une cartographie régionale des métiers. L’objectif de cette mission est de :

  • Disposer de cartographies régionales des métiers de la FPH et de diagnostics sur les problématiques rencontrées afin de mieux contribuer aux observatoires et politiques régionales Emploi-Formation sur le secteur, d’être force de proposition vis-à-vis des partenaires ;
  • Mieux identifier les métiers, secteurs et/ou territoires sensibles pour faire évaluer et adapter les politiques de prise en charge des diplômes d’état (« Etudes Promotionnelles ») sur les fonds mutualisés
  • Disposer d’analyses sur les besoins de qualification et l’évolution des besoins en compétences (ex : faisant-fonctions, métiers émergents) afin de s’engager dans la construction de parcours de formation Métier
  • Poursuivre l’accompagnement des établissements à la GPMC en remobilisant les établissements par un projet collectif et faciliter l’intégration de la dimension prospective

L’ensemble des établissements de la région sont dans le périmètre de l’analyse, à savoir les établissements publics sanitaires, sociaux et médico-sociaux, et l’ensemble des personnels, médicaux et non médicaux. 

Elle sera finalisée début 2019 et permettra d’identifier des pistes de réflexion en fonction de l’état des lieux quantitatif et qualitatif réalisé.

Ce projet « Métiers et Compétences Grand Est » s’inscrit dans le souhait de favoriser, renforcer et accompagner la démarche et les initiatives de gestions prévisionnelles des métiers et des compétences dans les établissements sanitaires et médico- sociaux de la région.

Les enjeux pour l’ARS Grand Est sont  ainsi de : fournir aux établissements des outils de comparaison pour des échanges d’expérience, de connaître l’état des métiers dans la région et d’identifier les spécificités locales, et de veiller à l’adéquation des moyens aux besoins de santé dans tous les territoires.

Cet outil, indispensable pour lancer une démarche de GPMC, permet à tous les établissements participants d’être au niveau 1 de la GPMC. En effet, la démarche de GPMC se décompose en quatre niveaux de mise en œuvre avec l’élaboration d’une cartographie des métiers (niveau 1), l’intégration de la démarche "métier-compétences" dans la pratique quotidienne de gestion des ressources humaines de chaque établissement (niveau 2) ,  l’anticipation à moyen et long termes des évolutions sur un secteur d’activité (niveau 3) et enfin la détermination de la cible RH telle qu'elle découle de l'évolution des missions et de leurs modes d'exercice (niveau 4). Ainsi, grâce à ce projet cofinancé ARS / ANFH, les établissements bénéficiant gratuitement de leur cartographie peuvent passer au niveau 2 de la GPMC en explorant notamment les axes de recrutement, d’entretien d'évaluation professionnelle et de formation, d’élaboration des plans de formation, d’analyse des départs prévisionnels à la retraite…

L’ARS Grand Est déploie ce projet comme une impulsion à la mise en œuvre de l’objectif global inscrit dans le Projet Régionale de Santé Grand Est (2018-2023) d’accompagner l’ensemble des établissements dans le déploiement de la GPMC et de favoriser les parcours professionnels. 

Dans le cadre de la GPMC des personnels médicaux au sein des établissements, le Centre National de Gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière, déploie un outil stratégique pour la gestion des ressources humaines médicales hospitalières « LOGIMEDH».

C’est une application informatique du CNG, c’est aussi une extension du logiciel de gestion des praticiens hospitaliers appelé « SIGMED » et de celui relatif aux personnels enseignants et hospitaliers (HU) pour la partie hospitalière de leur activité appelé « SIG-HU ». LOGIMEDH a pour finalité le suivi à terme de l’ensemble des praticiens (dont les praticiens hospitaliers, les personnels hospitalo-universitaires, les contractuels) exerçant dans les établissements publics de santé français.

C’est aussi une application web partagée pour le suivi des effectifs médicaux et les échanges dématérialisés et sécurisés de gestion des postes et des affectations des personnels médicaux entre les différentes structures locale (EPS), régionale (ARS) et nationale (CNG).

Il doit permettre enfin de mieux anticiper les besoins en ressources humaines médicales, tout en facilitant la gestion interne des établissements dans le respect des responsabilités de chacun.

L’ARS Grand Est choisi d’accompagner les établissements sanitaires publics pour assurer le développement de cette application performante de gestion des personnels médicaux hospitaliers

La méthodologie de diffusion de l’outil LOGIMEDH en Grand Est s’articule en deux temps :

-           Dans un premier temps, une diffusion est prévue à l’ensemble des établissements membres du GHT Sud Lorraine (GHT 7) dont le CHRU de Nancy est l’établissement support puisqu’il participe à l'expérimentation et assure l’accompagnement méthodologique de son groupe d’appartenance.

-           Dans un second temps, une diffusion à l’ensemble des établissements sanitaires de la Région Grand Est est prévue avant le déploiement de LOGIMEDH France entière.

L’ARS Grand Est conduit le déploiement de l’outil LOGIMEDH comme un point de départ permettant la mise en œuvre d’une dynamique de gestion prospective des besoins en compétences et en professionnels au niveau territorial, départemental et régional.