Tous ensemble pour votre santé

2 M€ pour prévenir les risques professionnels dans les établissements

Actualité
Date de publication
Visuel
Une professionnelle de santé aide patient à se lever
L’ARS Grand Est s’implique dans les enjeux des ressources humaines des établissements sanitaires et médico-sociaux, notamment en cofinançant des Contrats Locaux d’Amélioration des Conditions de travail (CLACT). En 2017, 118 nouveaux CLACT ont été financés, représentant plus de 2 millions d’euros, un montant en forte hausse par rapport à l’année précédente.
Corps de texte

118 projets pour prévenir les risques professionnels au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux

L’amélioration des conditions de travail, de la santé et la sécurité au travail représente un enjeu essentiel de la politique des ressources humaines et du dialogue social au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux, et contribue à renforcer la qualité de prise en charge des patients.

En avril 2017, l’Agence lançait un appel à candidatures auprès des établissements sanitaires et médico-sociaux publics, associatifs ou privés, dans le cadre d’une enveloppe dédiée au financement de Contrats locaux d’amélioration des conditions de travail (CLACT) au sein du Fonds d’intervention régional (FIR).

Elaborés dans le cadre du dialogue social avec les partenaires sociaux, les CLACT ont pour objectif de :

  • développer une culture de la prévention des risques professionnels,
  • promouvoir les réorganisations de travail de nature à améliorer la qualité de vie au travail,
  • accompagner les mobilités fonctionnelles et professionnelles des agents.

Les commissions de sélection des projets se sont réunies début octobre 2017. Elles ont permis de retenir 118 projets représentant un montant de 2 050 000 € (contre 105 projets représentant un montant de 1 345 350 € en 2016). Les établissements portant ces contrats disposent de 4 ans pour assurer leur mise en œuvre, un suivi annuel étant assuré par l’ARS.

 

1,5 million € consacré aux projets en établissements sanitaires

Le secteur sanitaire a représenté les deux tiers des projets retenus en 2017, avec un soutien total de 1, 474 million d’€ (contre 1 million d’€ en 2016).

La priorité a été accordée, au sein des établissements sanitaires, au soutien des projets innovants pouvant concerner plusieurs établissements et un grand nombre d’agents et à la promotion des processus  de prévention des risques professionnels, d’amélioration des rythmes de travail et d’accompagnement des mobilités.

 

550 000 € dédiés aux projets en établissements médico-sociaux

Les établissements médico-sociaux ont bénéficié du tiers des projets financés en 2017, pour un montant total de 576 000 € (contre 400 000 € en 2016).

L’enjeu est de réduire les nombreux accidents de travail et maladies professionnelles mises en exergue les études menées par les Caisse d’assurance retraite et santé au travail (CARSAT) Nord-Est et Alsace-Moselle et liés en grande partie liées aux opérations de manutention et de soins réalisées auprès des résidents.

Exemples d’actions concrètes financées :

  • Acquisition de matériel de manutention pour les soignants (baignoires à hauteur variable, lèves malades sur rails, bed mover, micro-pousseur, transpalette…)
  • Formation des agents à l’utilisation du matériel adapté
  • Mise en œuvre d’une démarche d’évaluation et de prévention des risques
  • Formation PRAP : prévention des risques liés à l’activité physique
  • Actions favorisant la qualité de vie au travail
  • Intervention d’ergothérapeutes, psychologues et ergonomes.