Tous ensemble pour votre santé

12ème édition de la semaine de mobilisation pour le don de moelle osseuse

Actualité
Santé des populations
Date de publication
Visuel
Image Source
Don de moelle osseuse
Du 13 au 19 mars 2017, la semaine de mobilisation pour le don de moelle osseuse a pour objectif d'informer et de sensibiliser plus particulièrement les jeunes et les hommes, même si le public des femmes reste concerné.
Les bus feront étape à Reims et de nombreuses actions seront organisées en Grand Est.
Corps de texte

Pour répondre dans la durée au besoin de chaque patient, et améliorer les chances de trouver un donneur compatible, le registre français des donneurs de moelle osseuse doit :

  • Recruter une population plus jeune, notamment des hommes de moins de 40 ans ;
  • Diversifier les origines géographiques des nouvelles personnes inscrites. Les médecins greffeurs privilégient toujours le donneur ayant la compatibilité la plus élevée avec le patient.

Or, lorsqu’un choix est possible, ce sont les hommes qui sont le plus souvent sollicités. A ce jour, les hommes ne représentent cependant que 35% des donneurs inscrits sur le registre français des donneurs de moelle osseuse. Recruter davantage d’hommes jeunes pour rééquilibrer le registre et offrir plus de possibilités de greffe aux patients reste donc une priorité en 2017 pour l’Agence de la biomédecine.

 

  1. C’est utile, ça peut sauver des vies !
    La greffe de moelle osseuse permet de traiter 80% des maladies graves du sang, comme les leucémies. En 2016, 967 patients ont bénéficié d’une greffe de moelle osseuse en France grâce à des donneurs non apparentés.
  2. Ce n’est pas si contraignant
    3 prélèvements sur 4 s’effectuent à partir du sang. Le reste des prélèvements relève d’une procédure chirurgicale simple au niveau de l’os postérieur du bassin.Un don de moelle osseuse se planifie entre 1 et 3 mois à l’avance.
  3. Ce n’est pas si douloureux, ni risqué !
    Rien à voir avec la moelle épinière ! Les cellules de la moelle osseuse, prélevées soit dans le sang, soit dans l’os du bassin, se régénèrent en quelques jours. Une gêne peut être ressentie après le prélèvement dans l’os du bassin. Elle disparaît très rapidement.
  4. Plus les donneurs inscrits sont nombreux, plus les chances de greffe augmentent pour les patients !
    Il existe en moyenne 1 chance sur 1 million de trouver un donneur compatible pour un patient hors fratrie. Chaque nouveau donneur inscrit compte !
     

    La mobilisation des femmes jeunes est également une nécessité : Les médecins privilégient toujours le donneur ayant la compatibilité la plus proche du patient, qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme. Les femmes jeunes doivent donc poursuivre leur mobilisation pour le don de moelle osseuse ! Elles sont appelées à s’inscrire sur le registre des donneurs mais aussi à faire connaître ce don vital à leur entourage, notamment les hommes.
     

 

  1. être en parfaite santé ;
  2. être âgé de 18 à 50 ans ;
  3. répondre à un entretien médical et effectuer une prise de sang lors de l’inscription définitive.

Aller plus loin

Liens utiles